Logo Sensation Rock

L’ALBUM OUBLIE DE LA SEMAINE: V/A JUDGMENT NIGHT, Music From The Motion Picture

Cette semaine, la B.O du film Judgment Night.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/f/f3/Judgment_Night_%28soundtrack%29_album_coveart.jpgImmortal/Epic/Sony/1993

En 1993 sort dans un certain anonymat le film Judgement Night avec Emilio Estevez, Stephen Dorff et Dennis Leary. Sans vouloir faire de critique cinématographique, ce n’est pas le but du site, le synopsis du film pour faire simple est l’histoire d’une bande de potes qui se trouve au mauvais endroit au mauvais moment. Le film est plutôt bien foutu et une certaine tension est palpable. Et cette B.O est là pour l’illustrer.
Judgment Night
est un des premiers disques sortis sur le label Immortal qui deviendra celèbre plus tard en lançant koRn ou Incubus pour les plus connus. Le concept est alors novateur pour l’époque: faire rencontrer deux groupes d’univers musicaux différents le temps d’un morceau. Ici c’est la fusion entre le monde du rock/metal en vogue et des artistes de la scène hip-hop U.S. Et fusion est le meilleur terme pour qualifier cette O.S.T. Le son rock pour la musique, le flow rap pour le chant. On se souvient du Walk This Way d’Aerosmith et de Run D.M.C. . Alors quoi de plus normal que de retrouver les porteurs de Stan Smith sans lacet avec Living Colour, eux-même déjà un groupe précurseur dans son genre. Une forme d’hommage en sorte. Seule formation à apparaitre deux fois, Cypress Hill s’acoquine d’abord avec Sonic Youth où le mariage des samples de DJ Muggs et des sons expérimentaux des New-Yorkais opére à merveille ( I Love You Mary Jane ). De même que la voix de Kim Gordon pour adoucir le flow des Portoricains. La bande à B-Real revient en fin d’album avec Pearl Jam ( Real Thing ). La scène de Seattle étant bien représentée puisque Mudhoney et Dinosaur Jr sont aussi de la partie ( Missing Link ). Ces derniers avec Del The Funky Homosapien, connu plus tard pour être la voix de Russel chez Gorillaz. Tous les featuring sont réussis, allant du feutré Teenage Fanclub/De La Soul ( Fallin ) aux agressifs Slayer/Ice-T ( Disorder ). Et surtout avec Faith No More et les Samoans de Boo-Yaa T.R.I.B.E où Mike Patton s’époumone comme seul lui sait le faire. Another Body Murdered est LE titre du disque.
Un album de mélange de genre totalement réussi de A à Z. Immortal renouvellera l’exercice avec la B.O de Spawn 4 ans plus tard, où cette fois ci le métal ( koRn, Incubus, Silverchair, Metallica ) rencontre la techno ( Crystal Method, Orbital, Atari Teenage Riot, Prodigy ). Copier par d’autres ( B.O de Blade II ), Judgment Night ne sera pas égalée.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

GUANO APES, Offline

Epic/Columbia/2014 Nouvelle production dans l’indifférence générale d’un des flambeaux du rock germanique du siècle dernier, 3 ans après…
%d blogueurs aiment cette page :