Logo Sensation Rock

VALERIE JUNE, Workin’ Woman Blues

Sunday Best/2012

Après Danger Mouse, Dan Auerbach des Black Keys est le producteur du moment, réveillant Dr John ici, éveillant Valerie June là.
Valerie June est une jolie jeune femme du Tennessee aux dreadlocks épais dont les influences vont de Nina Simone à Skip James. Son style de guitare et son timbre de voix en font une artiste atypique que le leader des Black Keys a repéré et donc produit.
Workin’ Woman Bluesberce l’oreille avec son riff joué sur une vieille guitare. Telle une Alela Diane en mode blues, Valerie June vous amène vers son univers simple, sans trop de fioritures. Une trompette presque afro-beat vient à peine bousculer cet agréable ron-ron.Hey, la face B, ballade éthérée au chant lointain et aux choeurs presque 60’s est une aussi belle réussite.
Deux titres, c’est peu mais suffisant pour entrer dans l’univers de Valerie June. On attend la suite avec impatience.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :