Logo Sensation Rock

EUGENE McGUINNESS, The Invitation To The Voyage

Domino Records/PIAS/2012

La tournée en tant que guitariste de Miles Kane terminée, Eugene McGuiness peut retourner à ses affaires personnelles. Après un EP et un LP déjà parus chez Domino ainsi qu’un album en groupe, voici donc The Invitation To The Voyage. Quelques titres sont déjà sortis au compte goutte depuis le début de l’année et voici enfin la longue production. Et le gaillard de Liverpool délivre un disque dont seuls les Anglais ont le secret. Une capacité à écrire des chansons au potentiel tubesque incroyable, comme si c’était inscrit dans leurs gênes. En dix pistes, Eugene McGuinness écrit un nouveau chapitre dans le grand livre de la pop anglaise, mais ne s’enferme pas dans un style. Après une ouverture teintée de synthés très 80’s (Harlequinade, Sugarplum et l’influence de Bowie), la playlist de hits peut commencer. En deux morceaux, McGuinness démontre son hyperefficacité: Lion et son rock garage met tout le monde K.O. en moins de 3 minutes et surtout Shotgun où la ligne de basse du thème de Peter Gunn (ou des Blues Brothers si vous préférez) est totalement remis au goût du jour. Videogame est un titre imparable qui fera pâlir Arcade Fire. Et du labyrinthe musicale de Concrete Moon à The Invitation To The Voyage sous injection de Last Shadow Puppets, en passant par la 50’s Joshua, Eugene McGuinesse réussit tout ce qu’il entreprend. S’il vous reste une place sur votre étagère à côté des Arctic Monkeys et de Miles Kane, ne cherchez plus: The Invitation To The Voyage est le disque qu’il vous faut.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

SOLANGE, True EP

Terrible Records/Differ-Ant/2012 Signée sur un label indé (celui de Chris Taylor de Grizzly Bear), la petite soeur de…