Logo Sensation Rock

THE THORNBILLS, The Thornbills EP

Bandcamp/2012

The Thornbillsest l’un de nos coups de cœur, découvert grâce au 45T, Uncle Andrei, sorti sur le label de Jack White. Cela va faire un peu plus d’un an que nous attendions la sortie d’un nouvel enregistrement et c’est chose faite. Ce groupe de Detroit nous offre un recueil de quatre morceaux aussi poétiques les uns que les autres.

In The Dark,le titre ne peut être plus explicite, sentiment renforcé par la première phrase : “The colour of night”. Oublions les adjectifs “simple” et “efficace”, pensons plutôt mélancolique mais pas trop, Americana (après écoute on pensera à ce groupe Bisontin : My Lady’s House). On connait l’amour que Jack White porte pour les femmes, Jim Wiegand prend sa revanche et porte presque la totalité de Never Again, qui a des tons très country, presque épiques sur le dernier couplet mais ne déroge pas à la règle d’une instrumentalisation très travaillée. On ne doit pas oublier que Tamara Finlay est originaire des Pays de l’Est et Shallow Fields est un morceau bien représentatif du folklore slave. On reconnait cette rythmique bien particulière, sautillante, le tout appuyé par une guitare électrique très clair. Un morceau complètement réussi et réellement vivace. Un très bon cru Thornbills ! Invité de marque, Jackson Smith qui est le mari de Meg White (White Stripes) et guitariste de Karen Elson. On termine cette courte séance d’écoute, trop courte, sur le titre le plus fort de l’EP, Two Grams. Quatre minutes presque lyriques. En tout cas, ce titre respire la mélancolie et quelle mélancolie ! Tamara offre une démonstration de son chant puissant, sans être pompeux, qui donne vie à cette perle qu’est Two Grams.

Pour ce deuxième essai, Tamara et Jim frappent fort. On les sent à l’aise et maitres de leur travail, rien n’est laissé au hasard, de cette alchimie nait un excellent EP.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :