Logo Sensation Rock

A PLACE TO BURY STRANGERS, Worship

Dead Oceans/Differ-Ant/2012

Soyons honnêtes : votre serviteur connaissait mal ce groupe mais le buzz permanent autour de lui valait bien qu’on se penche dessus. APTBS sort donc son troisième album intitulé Worship.

Coup d’oreille rapide sur la discographie du groupe de New-York et l’on s’aperçoit qu’il distille un rock que d’aucuns qualifieraient deshoegaze. L’occasion aussi de se faire une idée de la puissance sonique qu’un groupe peut développer. Si le premier (court) titre sonne comme du Nine Inch Nails, on essaie d’imaginer une formule à la The Jesus & Mary Chain mais avec beaucoup de sons sâturés et d’électro. Il y a presque un aspect gothique que certains apprécieront ou pas. Le titre éponyme sonne donc shoegaze, un shoegaze comme il faut, où les guitares noisy répondent à un chant hanté et désabusé. Le “groupe le plus bruyant de New-York” comme on le surnomme tire ses influences d’artistes et de mouvances variées et cela s’entend, tout comme le chant de Oliver Ackermann, évoluant dans les graves.
Passé les réjouissances (And I’m Up, Slide, You Are The One), on peine à trouver du plaisir à écouter le reste, des titres souvent patauds (Why I Can’t Cry Anymore, Revenge) et boum, l’ennui pointe le bout de son nez…

Worship est un troisième effort au son plus ample, plus produit que les précédents, mêlant la puissance des guitares à des sonorités froides et électroniques. Le son, le gros son, est là. A faire péter les sonotones. Pour l’inspiration, on repassera.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :