Logo Sensation Rock

CREATURE WITH ATOM BRAIN, The Birds Fly Low

Waste My Records/2012

Découvert en 2009 en première partie des Dead Weather, le groupe belge Creature With Atom Brain est de retour avec The Birds Fly Low, successeur de Transylvania, et avec lequel il a décidé de changer un peu de visage.
Hit the sky ? Plutôt battre un sol de terre humide. Hit the sky ouvre l’album et ça pue la mort à mille lieux, bienvenue dans les catacombes ou plutôt le couloir de la mort jusqu’au titre suivant. Essayez de vous imaginer dans la peau d’un gladiateur au centre d’un colisée en folie. « Ave Caesar, morituri te salutant », c’est un peu l’effet que produit Wolf Eyes avec ce qui semble être une section d’instruments à vent. D’ailleurs, The Dust Of Time reste dans la même veine, du groove, des paroles chantonnées et ces instruments à vent en complet décalage. C’est bien à un bal mortuaire que nous avons à faire. On notera que la section rythmique sonne très factice, le groupe aurait eu recourt à une boite à rythme, ce qui explique cette sensation de répétition. En tout cas, on sent que le groupe est à l’aise et qu’il a su jouer avec ça.
Break Me Blue dont l’intro sonne très jeux vidéo se rapproche du premier titre. Par préjugé le reggae est festif. Avec The Beauty Of The Rain, on nous offre plutôt sa chute, le tout dans un moule coulé de boue. Si la voix d’Aldo Struyf est par essence tourmentée et participe beaucoup à la création de l’univers de Creature With Atom Brain, un de leur amis viendra y ajouter son grain de sel, j’ai nommé Mark Lanegan qui interprète Black Rider Run. Titre étrange et pas vraiment réussi par rapport au reste de l’objet. The Birds Fly Low se termine sur Slide au ton d’une fausse douceur néanmoins réussie. En bonus track, le groupe nous offre l’ovni R-Frequency. Une sorte de délire tout droit sorti d’un film d’Ed Wood, qui fonctionne bizarrement mais fonctionne. The Birds Fly Low, titre éponyme est ce qui ressemble le plus à Transylvania, avec une touche vampirique en plus on adore.

Que dire sur cette production ? On aime ou on n’aime pas, pourtant le groupe a réussi à créer une musique qui se tient et qui plus est, est cohérente. On sourira sans vraiment le faire du à ce côté sombre kitch. Bref, The Birds Fly Low est un album taillé pour jeux vidéo ou films et qui sera toujours plaisant à écouter.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

MORIARTY, Fugitives

Air Rytmo/L’autre Distribution/2013 Avec ses cuillères, ses banjos, ses vieilles guitares et ses harmonicas, Moriarty nous fait revivre…