Logo Sensation Rock

CLOUD NOTHINGS, Attack On Memory

Wichita/Cooperative/2012

Tout juste un an après un premier album éponyme remarqué, le combo de Cleveland remet le couvert avec un nouvel opus énergique à souhait.
Sous la vague étiquette power pop, Cloud Nothings accroche son public en huit titres joués à fond, à grandes perfusions de boisson énergisante à base de testicules de taureau. La power pop est plutôt connue pour des morceaux concis, mais Dylan Baldi démontre que même en s’étendant plus longuement, on peut parfaire ce style, surtout en lorgnant du côté plus noisy (Wasted Days). Influence des anciens (No Future/No Past ou Our Plan très Pixies tant musicalement que vocalement), des encore plus anciens pour la petite touche punk Fall In, ou la power pop song par excellence donc Stay Useless, toute droit sortie des nineties, Attack On Memory passe tout seul. On saute partout, on a de nouveau 15 ans, on pense parfois à des vieux trucs grungy (No Sentiment dont le chant nous rappelle le Daniel Johns des premiers Silverchair). Cloud Nothings n’invente rien, mais le fait bien.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :