Logo Sensation Rock

DILLON, This Silence Kills

BPitch Control/La Baleine/2011

Signée sur le label d’Ellen Allien, une jeune et mystérieuse chanteuse sort son premier album.
Sur la pochette de This Silence Kills, la Berlinoise Dillon a le regard mélancolique d’une employée d’une entreprise de télécommunication prête à aller tester la gravité. Ce disque n’est pourtant pas glauque et c’est l’une des surprises de l’année qui s’achève (tu partiras).
Si l’intro répétitive peut donner l’impression d’un énième album électro, on est plutôt surpris par la tournure prise par le morceau suivant, Tip Tapping, qui place Dillon en digne disciple de Lykke Li (le clip évoque les vidéos sombres de notre Suédoise préférée) et Frida Hyvönen. Dillon a une jolie voix, chante en anglais avec un accent allemand. Sa voix est sensible et sa diction charme rapidement.
La production est plutôt simple, les mélodies tournent autour d’un piano et de claviers discrets, avec des voix ça et là (Hey Beau, Tip Tapping…).
Un disque de saison tout à fait indiqué pour une écoute sous la couette.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :