Logo Sensation Rock

BJÖRK & DIRTY PROJECTORS, Mount Wittenberg Orca EP

Domino/PIAS/2011

Très peu de temps après la sortie de Biophilia, un nouvel album de Björk ? Wah ! On est vraiment gâté…Bon, ce n’est pas tout à fait un disque de Björk, c’est un disque de Björk et les Dirty Projectors, groupe foufou de Brooklyn.
Au départ l’Islandaise et les Américains on été réunis pour un concert de charité au profit de malades du sida.
S’en suit un disque tout à fait étonnant, entièrement écrit et composé par David Longstreth, leader de Dirty Projectors, inspiré par le Mont Wittenberg, situé dans le parc national de Point Reyes, au nord de San Francisco. Les bénéfices de cet EP iront d’ailleurs pour la préservation des espaces marins.
Dès le titre d’intro Ocean, dans un esprit très doo-wop, on est charmé par cette union, qui fonctionne plutôt bien entre les différents protagonistes, voix lead, choristes et musiciens.
Mises en boucle sur When The World Comes To An End, les voix ont été au centre du processus d’écriture de Longstreth. La base est simple, quelques accords de guitare, quelques notes de basse servent de colonne vertébrale aux morceaux parfois sublimées par les vocaux de Björk et de ses nouveaux amis. En quelques titres, souvent très courts, la formule a son petit effet. Quelques titres qui ne sonnent pas vraiment comme du Björk ni vraiment comme du Dirty Projectors, mais un mélange harmonieux et moins bizarre que ce que peuvent servir d’habitude tous ces artistes dans leurs projets respectifs.
Mount Wittenberg Orca est un petit projet, pas le grand oeuvre des uns ni des autres, mais un ouvrage plaisant et éco-responsable, qui plus est.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :