Logo Sensation Rock

SIMPLE PLAN, Get Your Heart On !

Atlantic/Warner/2011

“En amour, tu crains”, nous fait remarquer Simple Plan en ouverture de son dernier album. “En musique tu crains”, faisons-nous remarquer à Simple Plan.

Comme une loutre barbottant dans la rivière, le groupe continue de kiffer la vibe d’une punk-pop sans trop de saveur, mais qui fait l’unanimité chez les teenagers et les radios à fric. C’est clair qu’ici le bon fun est de mise et le groupe semble bien s’amuser à enquiller les titres aux refrains accrocheurs, à grand renfort de riffs grossiers, de montées mélodiques entendues mille fois…
Si l’amateur de Blink 182 ou de Sum 41 y trouvera sûrement son compte, les autres, eux, risquent de s’ennuyer ferme. Mais bon, c’est la règle de cette pop à teneur en punk (le terme punk est bel et bien galvaudé…). Entre deux tubes (à noter deux interprètes différentes sur le titre Jet Lag : Natasha Bedingfield, l’Anglaise pour les USA et Marie Mai, la Québecoise pour la France…histoire de toucher les deux publics), le groupe de Montréal se flanque de quelques ballades sirupeuses (d’érable, bien sûr), Astronaut, Gone Too Soon, d’un titre au couplet R’n’B des plus insipides (Anywhere Else But Here), d’une bluette sentant (bon ?) le reggae à tendance Jason Mraz (Summer Paradise).
Par ailleurs, on trouvera sur cet album Can’t Keep My Hands Off You, gros clin d’œil à Weezer (normal, Rivers Cuomo y chante) et One Last Standing, ritournelle hard rock, soit deux morceaux pas sérieux. Pour le reste, on vous le disait, ça craint un peu…

Total
0
Shares
Related Posts

Arno, Brslld

Naïve 2010 18 albums et toujours cette capacité à se renouveler et conserver une énergie furieusement rock pour…