Logo Sensation Rock

Moss, HX

Les hollandais de Moss refont enfin parler d’eux, tout juste 5 ans après l’album Strike duquel fut extrait le single My Decision. La formation batave toujours emmenée par son stratège Marien Dorliejn nous gratifie de son sixième album baptisé HX.

Ce nouvel effort est la parfaite synthèse de ce que Moss a pu proposer lors de ses précédents albums, notamment Ornaments (2012) et Never Biscared, Don’t Be A Hero (2009). Autant dire que Marien et sa bande n’ont pas pris leurs fans en traîtres, que HX ne réserve aucune mauvaise surprise mais, le plus simplement du monde, du Moss comme on l’aime depuis 2009, année du véritable envol des hollandais avec Never Biscared, Don’t Be A Hero.

Sur HX, il y en a pour tous les goûts et toutes les sensibilités, de magnifiques ballades telles que Beginning, Save Me et Everything You Do Is Right autant que des morceaux plus rythmés (Around, The Lighthouse par exemple).

Pas de mauvaise surprise disait-on, pas tout à fait car le début du premier single Before It’s Gone en a certainement dérouté plus d’un avec une voix de Marien plus grave et caverneuse, comme lointaine, à tel point que l’on aurait pu croire à un morceau de Bébé Brune interprété en anglais. Que l’on se rassure, Marien reprend très vite le timbre de voix aigu qu’on lui connaît depuis toujours. Le doute n’est alors plus permis, Moss est bien de retour et plus fringuant que jamais!

Not Today, second single dévoilé par les hollandais, achève de nous convaincre. Dans les riffs de guitare du début comme dans la voix de Marien, Moss est reconnaissable entre mille. Le blind test fonctionne: que répondre d’autre que Moss et cela même si le groupe n’a pas été présenté avant le morceau. Not Today est joyeux, entraînant et son Your Shining Light) reste dans toutes les têtes pour ne plus jamais en sortir. Ajoutons à cela les vibrants chœurs qui accompagnent Marien, ils donnent à Not Today une connotation encore plus harmonieuse. Ce morceau présente tous les atouts du grand tube de Moss, ces compos tout en bonnes guitares que l’on trouve aussi bien sur Ornaments que sur Never Biscared, Don’t Be A Hero.

Mêmes recette et ingrédients dans Around, à ceci près que le tempo a quelque peu évolué, plus rapide et plus urgent. On se dit alors que nos hollandais volants ont pris leur rythme de croisière, qu’ils ont adopté la bonne carburation. Moss communique à ses fans la joie de les retrouver après une si longue absence, 5 ans ce n’est pas rien! Encore plus de chœurs et de guitares, Around se révèle comme l’un des morceaux les plus rock de cet album avec Not Today bien évidemment mais aussi The Lighthouse, conçu sur le même moule qu’Around.

Sur HX, règne un parfum de 80’s avec l’apparition de claviers comme dans le trépidant Supercali, la ballade Everything You Do Is Right ou encore le très dansant Simplify It. Les hollandais sont coutumiers de ces sonorités électro, lesquelles s’entendent surtout sur Ornaments (The Hunter par exemple). Understand est lui aussi tout en boucles synthétiques, un morceau qui aurait eu un grand succès dans les années 80. Chez Moss, la guitare peut être éclipsée, les compos sur lesquelles elle n’apparaît pas ne pâtiront aucunement de son absence.

La guitare n’est pas en reste, preuve en est sur Salt qui ressemble comme deux gouttes d’eau à Today’s Gold figurant sur l’album We Both Know The Rest Is Noise de 2014: même rythme et présence de guitare sèche sur les deux morceaux. Guitare acoustique toujours dans la somptueuse ballade Goodbye et bien sûr électrique avec The Lighthouse, Not Today ou encore Around.

Les belles ballades, c’est l’un des grands points forts de Moss. The Break Moon, sur Never Biscared, Don’t Be A Hero, en demeure un éloquent exemple. HX, lui non plus, ne fait pas exception à la règle et deux d’entre elles durent plus de 5 minutes, à savoir Beginning (5 minutes 42) et Everything You Do Is Right (5 minutes 59). Save Me, à peine moins longue, compte quand même 4 minutes 32.

Beginning, à l’instar d’Everything You Do Is Right, nous transporte ailleurs sans que nous ayons à bouger de notre divan ou de notre lit, par le truchement de leurs claviers si envoûtants et qui font planer le mystère. Calez vous par exemple sur Beginning, branchez un casque et le tour sera joué, vous constaterez la différence. Beginning ou le voyage dont on voudrait qu’il ne s’arrête jamais et c’est d’ailleurs l’impression que l’on a en écoutant ce morceau: on n’en voit pas la fin et cela n’est pas pour nous déplaire.

Everything You Do Is Right n’est pas sans rappeler une autre longue ballade, Neptune de Foals. La similitude entre ces deux ballades saute aux oreilles dès les premières notes d’Everything You Do Is Right, surtout par les nappes de claviers et l’impression que le morceau ne se terminera jamais, qu’il y aura toujours un rebondissement sorti d’on ne sait où, comme dans les polars. Everything You Do Is Right est moins long que Neptune de Foals mais tout aussi prenant et exaltant. Pourtant, il y a plus exaltant sur ce sixième album avec l’excellent Save Me, indéniablement la ballade de Moss avec un grand B. La voix de Marien est à son paroxysme et les guitares tournent à plein régime. S’il fallait absolument choisir la meilleure compo de HX, Save Me pourrait tout à fait prétendre à ce titre mais, comme de coutume avec Moss, il s’avère bien difficile de dire lequel est le meilleur morceau. Aucun des 12 que comprend cet album n’est moins attrayant que les autres et chacun cohabite avec sa différence. Par exemple, Beginning succède à Around, tous deux se complétant à merveille. Moss, c’est tous les styles et toutes les ambiances concentrés en un seul album!

La ballade guitare sèche/voix Goodbye porte bien son titre car elle conclue magistralement cet album: courte mais pourtant si efficace! Sans chœurs ni orchestration sophistiquée, Marien et la guitare acoustique occupent le haut de l’affiche, achevant HX de la plus belle des manières. Goodbye car, ce n’est, espérons-le en tous cas, qu’un simple au revoir. Les hollandais de Moss ne sauraient manquer d’inspiration en vue de futurs albums. Les concerts, eux aussi, rentrent dans l’équation.

Moss et son leader charismatique Marien Dorliejn n’ont donc pas raté leur rendez-vous avec leurs fans et cela, il convient de le rappeler, malgré une absence de 5 ans. Les hollandais ont façonné leur recette inamovible du succès mais tellement gagnante. Pourquoi changer une vision de la musique qui marche comme sur des roulettes. Point n’est besoin d’explorer d’autres univers musicaux si c’est, à l’image de certains groupes, pour se planter et compromettre sa crédibilité!

HX est distribué par Excelsior Recording qui, disons-le sans ambages, a avec Moss frappé un grand coup!

Jean-Christophe Tannieres

Total
7
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :