Logo Sensation Rock

L’ALBUM OUBLIE DE LA SEMAINE : REEF, Glow

Cette semaine, Glow de Reef.

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ-pA64tNyCSRnRvrhcoO0pLlXYYW74BpIWi3rpenpDAcCauvpnSony/1997

Dès la sortie de Glow en 1997, le groupe de Glastonbury formé à Londres, fait sensation, distillant un rock lourd nourri aux 70’s, ainsi qu’au funk et à la soul.

Place Your Hands, imparable single sorti quelques mois plus tôt, fait quand même bien causer. La raison : on reproche à Gary Stringer de chanter comme Mick Jagger et le groupe de piquer les recettes aux Stones. Le titre se place pourtant dans le top 10 des charts anglais et l’album sera n°1 la semaine de sa sortie. Il est clair que les Rolling Stones, tout comme les Faces, Led Zeppelin ou les Black Crowes, font partie des influences de Reef.

C’est d’ailleurs avec le grand George Drakoulias (le mec aux manettes des disques des Black Crowes) que Reef enregistre le successeur de Replenish, sorti en 1995. Si Place Your Hands est un single puissant, accrocheur, l’album contient également d’autres petites merveilles. Come Back Brighter fait partie de ceux-là, Stringer s’y époumone méchamment. La rythmique est lourde, le refrain entêtant. Ailleurs, Lately Stomping mérite son petit commentaire. Stringer s’éclate vocalement aussi, lançant des “alright” à tire-larigot. Ici, on flirte avec le funk, qui fait aussi partie des inspirations du groupe (il invitera d’ailleurs Rose Stone de Sly & The Family Stone sur Rides, album paru en 1999, Ndr). Avec Summer’s In Bloom, Reef trouve le son de Dead Weather 10 ans avant eux. Ce son est heavy indéniablement, même sur la ballade Consideration. Stringer s’écorche à nouveau les poumons, sa voix portée par un piano et des cordes. Parfois, quand même, la sauce ne prend pas du tout, comme pour I’m Not Scared, Robot Riff et Yer Old, titres tout à fait passables, qu’on oubliera assez vite.

L’album se termine sur Lullaby, une berceuse (comme son nom l’indique) à faire chialer toute la famille. Bref, bardé de tubes mais plombé par des morceaux sans finesse, ce second album de Reef, est passé autant dans l’oubli que ses successeurs.

Après une séparation, le groupe s’est récemment reformé et va jouer dans quelques festivals anglais.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :