Logo Sensation Rock

L’ALBUM OUBLIE DE LA SEMAINE : Okkervil River, Golden Opportunities (Mixtape)

Cette semaine, Golden Opportunities d’Okkervil River.

http://2.bp.blogspot.com/_IL7tODBf65Q/R2JjzYk0k7I/AAAAAAAAAEc/WRi4iNXTVLs/s400/cover_opt.jpgEn téléchargement libre/2007

En 2007, Okkervil River propose en téléchargement sur son site un disque de reprises, composé de morceaux de Randy Newman, joni Mitchell ou Serge Gainsbourg et enregistrés ça et là, en studio ou en concert.
Pendant plusieurs mois, le groupe de Will Sheff a compilé des titres afin de rendre hommage à quelques-uns de leur chanteurs ou groupes favoris. Présenté avec une belle pochette, le disque commence par April Anne, à l’origine signé par le premier chanteur des Mamas & Papas, John Phillips (celui aussi dont le disque éponyme et culte – dont est d’ailleurs tiré April Anne – a quasiment la même pochette que Desire de Bob Dylan…). Second titre, Simon Smith And The Amazing Dancing Bear a été écrit par Randy Newman et est magistralement interprêté par Will Sheff, seul à la guitare. Egalement seul sur scène, il joue l’un de ses morceaux, Listening To Otis Redding At Home During Christmas. Puis, au bout d’une poignée de minutes, le groupe et des cuivres et cordes et enfin une chorale le rejoignent pour un final en appothéose. Sans conteste, l’une des réussites du disque. Il en va de même pour le classique de Jimmy Webb, Do What You Gotta Do, autrefois chanté par Nina Simone ou Johnny Rivers.
Plus tard, c’est au tour de Serge Gainsbourg d’être repris et ici adapté en langue anglaise avec Je suis Venu Te Dire Que Je M’en Vais devenu sur le plateau radiophonique du Fou Du Roi I Came Here To Say I’m Going Away. Le résultat est plutôt bon. Sandy Denny et Joni Mitchell sont également à l’honneur grâce à deux belles chansons, respectivement Solo et The Blonde In The Bleachers.
Si à l’époque, dans la sphère indé, ce disque a fait parler de lui, de par son moyen de diffusion gratuit et par le choix des compositions, il n’a cependant pas marqué les esprits durablement. Il reste pourtant l’un des must du groupe américain Okkervil River.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :