Logo Sensation Rock

SAUL WILLIAMS, Volcanic Sunlight

Columbia/Sony/2011

Après le très réussi Inevitable Rise And Liberation of Niggy Tardust, Saul Williams revient en grande pompe avec ce nouvel opus. Artiste à part, l’Américain qui vient d’élire domicile en France nous offre un album éclectique, très proche de ce que pourrait délivrer Tricky.
L’album s’ouvre sur du slam avec Look To The Sun mais très vite, on se rendra compte qu’aucun morceau ne ressemble à l’autre tant l’artiste explore une variété de genres musicaux. Ceci est complètement illustré grâce au single Explain My Heart. Démarrant sur un rythme tribal, le titre termine en apothéose indus, ce qui montre que Williams a bien retenu la leçon délivrée par Trent Reznor sur son précédent album. Triumph sonne comme du Gorillaz dans sa construction électro-pop. La capacité vocale de S.W. est telle qu’il peut se permettre de passer d’un flow hip-hop et un chant plus posé (Diagram, Rocket).
Le rapprochement avec Tricky est assez flagrant à l’écoute de Girls On Saturn tant celui-ci nous rappelle Black Steel de l’ex-Massive Attack.
Chaque titre mériterait donc un descriptif à lui seul pour démontrer le métissage de Volcanic Sunlight. On est vraiment surpris à chaque nouvel plage, comme ce Give It Up avec ses sonorités 60’s ou Dance qui porte bien son nom tellement il nous donne envie de remuer le bassin.
Saul Williams continue donc de développer son univers avec cet album qui saura plaire à un public plus large tellement sa palette musicale est variée mais malgré tout cohérente.

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :