Logo Sensation Rock

The Pigeon Detectives, TV Show

Le sixième album des britanniques de The Pigeon Detectives vient enfin de paraître, toujours via le label Dance To The Radio et produit par Rich Turvey (Blossoms, The Coral ou encore Oscar Lang).
TV Show, c’est sont titre, succède à Broken Glances qui remonte à 2017.

Un album court (9 morceaux) mais au combien intense et électrique, qui ne laisse aucune place au romantisme. Pour son grand retour sur le devant de la scène indie rock, le quintet de Leeds a décidé de mettre les petits plats dans les grands, d’envoyer du lourd comme il a toujours su le faire depuis Wait For Me en 2007, premier album de la formation britannique.
Lovers Come And Lovers Go”, premier single dévoilé, avait déjà donné le ton des futures réjouissances mais il y a eu encore plus fort avec l’excellent “Falling To Pieces” et surtout l’énorme “Summer Girl”, lequel débute par quelques notes de clavier pour immédiatement basculer dans une fièvre rock. Chanson de circonstance et de saison, “Summer Girl” est indéniablement l’hymne rock de ce début d’été, les paroles contrastant formidablement avec les sonorités accrocheuses de guitares.

The Pigeon Detectives ont certes leur propre univers, un style propre à eux mais, dans la voix du frontman Matt Bowman, quelques influences se font criantes, incontournables. Comment en effet ne pas penser à “The Wombats” (“Falling To Pieces”, “Summer Girl”) ou “The Vaccines” dans “Lovers Come And Lovers Go” ou encore “I Can Stop”.
La formation de Leeds fait parler la poudre et résonner les guitares, visiblement heureux de revenir en forme et en force pour notre plus grand plaisir.

Si l’on excepte les trois singles parus en amont de l’album, TV Show n’offre rien de révolutionnaire ni de désagréablement surprenant, confirmant tout bonnement la capacité du quintet emmené par Matt Bowman à faire se soulever les foules et nous concocter une musique bien électrique. Chez ces Sherlock Holmes du rock british, il se dégage une énergie intacte, que les années n’ont jamais pu entamer. Outre la parution de TV Show, le quintet fête cette année les 15 ans de la sortie de l’album Emergency (2008). Le moins que l’on puisse dire, c’est que les pigeons ont toujours la niaque !

Si “The Warning” et l’éponyme TV Show se révèlent plus dansants et à consonance 80’s, “I Can Stop” et “Hard To Love” se veulent davantage dans une tradition rock, dans le plus pur style Pigeon Detectives. Schéma qui se vérifie avec l’étourdissant “Purple Skies” qui, à l’instar de “Summer Girl” et de “Falling To Pieces”, booste les watts et les lignes à grands renforts de riffs qu’accompagne le chant rocailleux et puissant de Matt Bowman.
TV Show méritait une conclusion à la hauteur et digne de ce nom, “Purple Skies” était tout désigné pour assumer ce rôle.

Avec TV Show, The Pigeon Detectives nous gratifient de leur meilleure enquête musicale, menant leurs investigations de mains de maîtres sur une série de neuf crimes tous plus rock les uns que les autres. Un retour véritablement gagnant pour nos pigeons qui, depuis Broken Glances en 2017, s’étaient fait bien petits et discrets.

TV Show : une enquête rondement menée par cinq détectives à qui on ne la fait plus !

Notre sélection : Summer Girl, Falling To Pieces, Purple Skies, Hard To Love.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

FOXWARREN – Foxwarren

Pour une surprise, c’est une surprise. Personne ne s’attendait à cela et pourtant.. Le public était dans l’expectative…