Logo Sensation Rock

Ghost, Phantomime (EP)

Un peu plus d’un an après leur album Impera, les suédois de Ghost refont parler d’eux. Pas pour un opus de morceaux originaux mais, une fois n’est pas coutume, pour un exercice de covers. La bande à Tobias Forje vient en effet de sortir, via Loma Vista Recording, un EP de cinq reprises dont les versions originales sont notamment les oeuvres d’Iron Maiden, Genesis ou encore Tina Turner. Des morceaux revisités à la sauce Ghost/metal, sans pour autant trahir les originaux.

Phantomime n’était pas destiné à voir le jour, fruit d’une fatigue morale de Tobias qui ne se sentait pas l’énergie de donner une suite à Impera. Dix reprises ont donc été enregistrées dont cinq sélectionnées pour faire partie de l’EP. Un ensemble qui, d’après le leader de Ghost, se veut cohérent autant qu’attrayant. On ne saurait le contredire à l’écoute de “Jesus He Knows Me”, reprise de Genesis et premier single dévoilé avant la sortie. Un morceau pas trop compliqué à l’interprétation et qui, selon Tobias, se prêtait formidablement à cet exercice de la reprise : dynamique, entêtant, tubesque, “Jesus He Knows Me” est aussi bon que l’original de Genesis, entre rock électrique et pop.
Les autres reprises ne manquent pas d’attraits et d’énergie, comme en témoignent le très rock “See No Evil” emprunté à Television et le groovy “Hanging Around” des Stranglers sur lequel apparaissent des claviers rétro estampillés Deep Purple. Tobias explique, en évoquant “Hanging Around”, que les Stranglers utilisaient beaucoup de claviers dans leurs morceaux, que Ghost aurait eu l’impression d’écorcher le style électro impulsé par ce groupe des 80’s. Ghost est d’ailleurs adepte, plus que toute autre formation d’obédience metal, de sonorités groove avec boucles synthétiques.
À l’instar de “Jesus He Knows Me, We Don’t Need Another Hero” est un savant mélange de rock et de pop avec, pour trait d’union, un son électro. Tina Turner n’est pas plagiée mais pas non plus torpillée, les suédois ayant façonné le morceau à leur patte. Du Ghost pur jus, sans grande surprise.
Le clou de “Phantomime” s’intitule “Phantom Of The Opera”, morceau long de 7 minutes 23 popularisé par Airon Maiden. Musicalement, on est en présence de rock metal fleuve, de guitares qui rugissent beau faire et d’incessants changements de rythmes. Du bon gros rock explosif étant l’apanage de Ghost comme d’Iron Maiden, à chacun leur époque respective.
Bien que morceau longue durée, “Phantom Of The Opera” est paru en tant que second single, couplé à l’arrivée de l’EP.

Phantomime vient de sortir alors que Tobias et sa petite clique se trouvent encore en tournée post-Impera. Ce dimanche 28 mai, les strasbourgeois pourront d’ailleurs applaudir Ghost qui, en plus de leurs compos originales déjà existantes, interprèteront sans aucun doute les cinq morceaux constituant Phantomime.

Phantomime : quand les suédois de Ghost réussissent parfaitement l’exercice de la cover !

Notre sélection : Phantom Of The Opera, Hanging Around, Jesus He Knows Me.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

-M-, Îl

Barclay/Un hiver sale/2012 Ca commence comme sur un disque de relaxation ou un mauvais album de bruitages de…