Logo Sensation Rock

Brkn Love, Black Box

Le voici enfin, le second album du quatuor américano-canadien Brkn Love ! D’abord annoncé pour octobre, la sortie de Black Box est intervenue le 4 novembre par le biais de Spinefarm Records.
Nous découvrions Brkn Love en 2020 avec un premier LP sobrement intitulé Brkn Love. La bande au torontois Justin Benlolo avait déjà mis la barre très haute, s’imposant comme le groupe révélation de l’année 2020. Des standards tels que les excellents “Papercut” et “Shot Down” contribuèrent pleinement à ce succès.
Dès cet album éponyme Brkn Love, une influence se fit jour, celle de Royal Blood, surtout par l’énergie et l’intensité rock véhiculées.

En 2021, l’explosif Allergic a fait son apparition et, à l’époque déjà, on se demandait si un futur album verrait le jour. Pas encore de LP non mais plusieurs singles distillés au compte-goutte, confirmant les bonnes dispositions du quatuor emmené par Justin Benlolo. Ces morceaux ont pour titres “Dead Weight”, “Like A Drug” ou encore “Little Black Box”, auxquels ont succédé “Under The Knife”, “Fever Dream” et “Bad Blood”, le petit dernier.
À défaut de LP, Brkn Love nous fit patienter avec deux EPs. Le premier, datant du 10 juin, fut baptisé Volume 1, comprenant “Dead Weight”, “Like A Drug”, “Little Black Box” et “One In The Same” alors que le second, Volume 2, paru le 23 septembre, mettait en valeur les morceaux “Fever Dream”, “Under The Knife”, Rubber Room” et “Forever’s Enough”.

Cependant, ces deux EPs n’ont pas suffi à calmer notre impatience de voir un véritable album débarquer, ce qui fut enfin chose faite ce 4 novembre.

Deux ans se sont écoulés depuis Brkn Love et la recette du quatuor americano/canadien n’a pas évolué d’un iota et c’est tant mieux, on ne va pas le reprocher à Justin et ses boys : des guitares qui crachent de la fumée tels des dragons en rut, des batteries tapageuses à souhait et une voix de Justin Benlolo aiguë, criarde.

Sur ce nouvel effort Black Box, pas de round d’observation ni d’entrée en matière piano, Brkn Love décide d’entamer les hostilités tambour battant avec la triplette magique, à savoir “Little Black Box”, “Dead Weight” et “Like A Drug”. Dès le premier abord, le quatuor nous fait jongler entre sonorités 70’s (“Like A Drug”) et 90’s (“Little Black Box”). Pour ces dernières, on ne croit pas si bien dire car Justin Benlolo reconnaît avoir pris modèle sur Soundgarden, vouant une admiration sans bornes à Chris Cornell.

Le principal changement, par rapport à l’album Brkn Love, réside dans les techniques d’enregistrement, plus actuelles, alors que le premier album faisait la part belle aux supports analogiques. Des morceaux comme le dansant “Fever Dream” et le non moins entraînant “One In The Same” mettent volontiers en exergue ces techniques modernes impulsées par l’informatique. Sur l’éponyme Brkn Love de 2020, c’était du rock à l’ancienne où ordis et claviers n’avaient pas voix au chapitre.

Dans la musique de Brkn Love, inutile de chercher une quelconque ballade, il n’y a pas de place pour le romantisme, Black Box le confirme comme l’a fait, en son temps, Brkn Love. Sur Black Box, que du rock sulfureux, explosif, intense ! “Under The Knife”, “Animal” ou encore “Fever Dream” en sont la preuve incarnée. D’un album à l’autre, entre 2020 et 2022, Justin Benlolo et sa petite troupe n’ont pas faibli, ayant toujours le souci de confirmer, voire de faire encore mieux alors que, le premier album passé, tant de groupes ne parviennent jamais à renouveler leurs performances initiales.

Rubber Room” et “Bad Blood” sont un peu moins rythmés sans pour autant être des ballades et que dire de “Spell”, loin d’être le morceau le plus trépidant, mais dans lequel les guitares bourdonnent et grondent beau faire.

Lors d’une récente interview, Justin Benlolo n’a aucunement cherché à nier les influences Royal Blood de Brkn Love. À l’instar de Soundgarden, Black Sabbath ou Metallica, le quatuor y puise son inspiration. Justin Benlolo dit : « Royal Blood est l’un des meilleurs groupes de rock actuel, je reconnais qu’ils sont l’une de nos principales sources d’inspirations musicales. » Il n’y a qu’à écouter “Fever Dream”, “One In The Same” ou même “Dead Weight” pour s’en rendre compte.

Le morceau le moins fort de ce nouvel opus est sans conteste “Forever’s Enough”. Pas nul certes mais beaucoup moins rock que les 10 autres. Sinon, Black Box ne renferme que des tubes, même des morceaux comme “One In The Same” ou “Rubber Room” qui ne sont pas sortis en singles. De l’entêtant, de l’entraînant, du bon rock bien pêchu, voilà tout ce que représente Brkn Love ! La formation de Justin Benlolo, génie de l’Ontario, s’avère être le groupe rock de ces dernières années, se bonifiant d’album en album !

Un second LP de Brkn Love espéré, attendu et qui n’a pas déçu ! Le quatuor americano/canadien n’a pas raté son rendez-vous avec les mordus de rock que nous sommes. De “Little Black Box” à “Spell” en passant par “Under The Knife” ou “Fever Dream”, la bande à Justin Benlolo nous offre l’assurance de passer un super moment avec les 11 morceaux de Black Box, bonnes grattes et voix gutturale au menu.

Avec Black Box, Brkn Love persiste et signe dans le rock sans concessions !

Notre sélection : Dead Weight, Under The Knife, Fever Dream, Like A Drug, Little Black Box.

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :