Logo Sensation Rock

Heather Nova / Other Shores

Depuis 30 ans, l’artiste originaire des Caraïbes poursuit une carrière dont le succès ne se dément pas. Trois ans après Pearl, album rock électrique, la revoici en cette fin août avec un nouvel album constitué entièrement de reprises acoustiques qui ont comptées dans son existence et féminisées ici avec subtilité.

C’est avec un piano-voix que la reprise de Waiting for a girl like you signé de Foreigner nous surprend, tant elle est éloignée de la version originale, mais la légèreté et la douceur d’une voix juvénile produisent le meilleur effet. Une guitare acoustique et quelques cordes accompagnent l’artiste pour s’attaquer ensuite au Jealous Guy de l’icone Lennon. L’exercice pouvait s’annoncer périlleux mais le résultat est très plaisant et particulièrement abouti. Par contre, nous avons rencontré beaucoup moins de conviction avec Stayin’ Alive ou Never Gonna Give You Up, offrant un mimétisme avec les reprises de Nouvelle Vague, mais avec l’impression d’un superflu discordant sur cet opus. Ou alors, l’artiste assume ce qu’elle a écouté, aimé à différentes périodes de sa vie, contribuant également à son inspiration.

Mais ce sont les influences évidentes des années 1960 et 1970 qui l’ont sans doute le plus marquées. Like a hurricane, morceau phare des tournées de Neil Young, est magnifié ici. Heather inclut également les Buzzcocks et leur hymne intemporel Ever fallen in love, peut-être celui qui est interprété avec le plus d’émotions et d’efficience. Nous naviguons entre les Pixies, Here comes your man, Sting avec Fragile, et encore plus près de nous une très belle version de Fireproof des magnifiques The National. Peut-être la ré-interpretation la plus proche de l’originale, au sujet de laquelle Heather reconnaît volontiers dans une récente interview qu’elle « l’aime dans sa forme originale – les paroles étranges et belles et l’atmosphère hantée. Il ne s’agissait donc pas de vouloir le réinventer complètement […]. Je voulais juste entrer dans la chanson ». Deux jolies curiosités ferment cet album : message personnel, où Heather chante dans un français délicieux après 2 minutes et 12 secondes. Enfin, sailing, composé par Gavin Sutherland mais connu grâce à Rod Stewart, est ici entièrement chanté : difficile de ne pas y voir une référence autobiographique à sa jeunesse passée sur un bateau et à ses premières émotions musicales.

Si l’exercice est devenu habituel mais toujours risqué dans le rock, Heather Nova assume l’ensemble de ses goûts et souhaite valoriser ici avant tout ses qualités d’interprète. Si quelques titres paraissent évitables, l’ensemble demeure agréable à l’écoute et parfait pour la fin de l’été. Il est vrai que c’est le meilleur moment pour voir le plus d’étoiles.

Julien Lagalice

Catégorie : album rock

Genre : folk, alternative

Date de sortie : 25 août 2022

Label : Universal.

 

Total
27
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :