Logo Sensation Rock

Pete Yorn / Hawaï


Pete Yorn est de retour, quatre ans après son album Apart en duo avec l’actrice Scarlett Johansson. Le songwriter de Montville (New Jersey) nous offre un dixième opus empreint de sensibilité, d’émotion et qui, en supplément, invite au voyage. Voyage, mais pas n’importe où, à Hawaï précisément. L’île de la célèbre police d’état est en effet le fil rouge, le thème central de cet album. Pour couronner le tout, il en porte tout bonnement le titre : Hawaï.

Ce nouvel effort de Pete Yorn se divise entre magnifiques ballades (Ransom, Further, Stay Away) et morceaux plus cadencés tels q’Also, Roses ou encore Blood. Sur certaines compos, la guitare sèche prédomine alors que d’autres font apparaître des claviers, voire quelques cuivres.

Galanterie ou non de la part de l’ami Pete, honneur est accordé à Elizabeth Taylor d’ouvrir Hawaï. Morceau intitulé ainsi, il fut également le premier single dévoilé par le songwriter américain. Elizabeth Taylor, bien qu’étant un morceau entraînant et plein de dynamisme, est néanmoins paru dans l’indifférence générale, ne rencontrant pas le succès escompté. Never Go, plus actuel, a servi de véritable rampe de lancement à ce dixième album de Pete Yorn sorti ce 17 juin. De quoi regretter qu’Hawaï n’ait pas accouché d’autres singles, tant de géniales compos y figurant. Entre anxiété et confiance en l’avenir Pete Yorn, par son timbre de voix si envoûtant et chaleureux (velouté même), nous invite à l’évasion. À l’écoute des 10 morceaux de cet album, Hawaï n’est jamais très loin, à tel point que l’on peut aisément s’imaginer sur une plage ensoleillée de cette île paradisiaque et au cadre tant enchanteur qu’idyllique. Les somptueux Further et Ransom sont les ballades les plus propices à cette féerie, Till The End et Stay Away aussi mais à un degré moindre.

Pete Yorn, sur ce nouvel opus, n’est pas sans nous rappeler Beck qui, comme lui, sait nous gratifier d’un ton de voix où l’émotion à fleur de peau transpire. Till The End et Stay Away (encore eux) en témoignent par leur ambiance planante et encore davantage Further. À l’instar de Ransom, le piano est l’instrument principal de cette magistrale et ensorcelante ballade. Ransom qui, puisqu’on l’évoque, aurait très bien pu se voir interpréter par Bear’s Den, songwriter irlandais, Ransom possédant de nombreux points communs avec Shadows, l’un des morceaux se trouvant sur le nouvel album de… Bear’s Den. Piano en haut de l’affiche, voix assurée de Pete Yorn et enfin émotion font le sel de Ransom, lequel figure indéniablement dans le tiercé de tête des meilleurs morceaux d’Hawaï avec Stay Away et bien évidemment Further.
Dans l’esprit de ces compos langoureuses, citons aussi Miss Alien, ressemblant trait pour trait à Stay Away et Till The End pour le rythme et la guitare.

N’oublions pas non plus, même s’ils nous apparaissent moins mélodieux, des morceaux tels que Blood, Also, Roses ou encore Fred And Wilma que l’on pourrait considérer, entre guillemets, comme la compo la plus rock de l’album. Pas du gros rock s’entend mais un morceau qui fait davantage bouger les lignes.

Bilan d’Hawaï : très positif! On ne prendra pas grands risques en affirmant que ce dixième album du songwriter de Montville est (et de très loin) son meilleur. Depuis 2018, Pete a manifestement pris son temps pour nous revenir en grandes forme et force, démontrant par A plus B qu’il ne sert à rien de faire des albums tous les ans si c’est pour vendanger le travail. Bien en a donc pris à cet Américain de 47 ans, écorché vif à la voix tremblante mais au combien touchante.

Hawaï dixième album de Pete Yorn où l’artiste américain tombe le masque, se met à nu et signe ses compos les plus sensuelles avec, disons-le, un merveilleux parfum d’aventure!

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts