Logo Sensation Rock

Chasing Foxes, The Sun (EP)

Une toute nouvelle formation fait son apparition dans l’univers du rock français, une entrée fracassante même! Ce groupe s’appelle Chasing Foxes, un quatuor basé à Angoulême emmené par son leader Flavien Delouche. Une formation française certes mais qui, à l’instar de Hoorsees par exemple, est influencée et inspirée par la britpop des années 90 style Blur et surtout Oasis.

Le 27 mai dernier, un EP est paru qui s’intitule The Sun, la première galette d’une liste que l’on espère très longue. The Sun est constitué de 4 morceaux dont la pierre angulaire est Fire Roses, un morceau qui sent le souffre et les bonnes grattes à pleine oreille.

Oasis et la pop 90 oui mais, chez Chasing Foxes, il y a aussi un soupçon de Last Train, surtout dans les riffs de guitare. Tous les morceaux, à l’exception de Sweet Psychotic Orchestra, possèdent des influences musicales de la formation alsacienne et particulièrement d’I Only Bet On Myself. Timegarden et Fire Roses en sont les preuves irréfutables: même rythme, mêmes riffs de guitare.

The Sun démarre tambour battant avec l’explosif Timegarden qui donne d’entrée de jeu le ton à cet EP. Pas de round d’observation, les renards chassent sur le territoire rock sans davantage se faire prier. Rythme endiablé, voix rocailleuse de Flavien façon Nick Cester (quand on ne parle pas de Liam Gallagher) et guitares en furie font tout le sel de Timegarden, ajoutez à cela des paroles entêtantes qui ne vous quitteront plus, même bien après la fin du morceau.
Fire Roses, single étendard de l’EP, est du même acabit, sauf que le début est marqué par des choeurs a capella, les guitares ne rentrant dans la danse qu’après ces quelques paroles psalmodiées sans support musical. Sur Fire Roses, les charentais ne faiblissent aucunement d’intensité, laissant libre court à leur énergie rock débordante. Les nostalgiques d’Oasis seront gâtés et retrouveront sans mal, dans Fire Roses comme dans les trois autres morceaux, toute la fougue et la vista des frères Gallagher au temps glorieux de Supersonic, voire de Sunday Morning Glory.
Changement de braquet et brusque montée d’adrénaline avec Bits And Pieces qui, à l’image de Fire Roses, commence par d’entêtants choeurs, toutes guitares au repos. « In the shadows of the night » martèle ces choeurs à maintes reprises alors que les guitares, absentes en début de morceau, se rattrapent dignement en faisant cracher leurs riffs acérés. Le tempo de Bits And Pieces n’est pas sans rappeler un célèbre morceau de Last Train figurant sur Weathering, album de 2017.
Le bon rock bat donc son plein sur The Sun, Flavien Delouche et ses trois acolytes ayant de l’énergie à revendre. Les quatre petits gars de Chasing Foxes, musicalement parlant bien sûr, ne restent pas bien au chaud dans leurs charentaises mais, bien au contraire, vont chasser la notoriété et la consécration en prenant tous les risques possibles et imaginables, à grands renforts de guitares cinglantes et de rock surpuissant.

La fièvre retombe et le rythme s’apaise sur Sweet Psychotic Orchestra, superbe ballade estampillée Oasis. Sweet Psychotic Orchestra, plus que Timegarden ou Fire Roses, s’inscrit dans la lignée des grandes ballades créées par le défunt groupe mancunien avec, en plus de ce ralentissement de la cadence, une voix de Flavien qui sait se faire caressante et onctueuse, comme en est également capable celle de Liam Gallagher.
Un EP qui s’achève donc en légèreté, l’ombre d’Oasis planant plus que jamais sur le paysage ensoleillé dessiné pour nous par Chasing Foxes.

Certaines formations doivent attendre de nombreuses années pour être reconnues, ce qui ne devrait pas être le cas des charentais de Chasing Foxes. Comment demeurer insensible à un tel potentiel! Dès son premier EP, le quatuor d’Angoulême a frappé fort, faisant preuve d’une incroyable maturité pour un groupe émergent de la scène rock française. Ne dit-on pas que le plus difficile est de confirmer? Pourtant, Chasing Foxes a toutes les cartes et les armes en main pour poursuivre sur la lancée de The Sun. On a déjà hâte de découvrir le prochain disque, un LP cette fois-ci pourquoi pas! Avant cela, il y aura les concerts où le publique, ivre de rock, aura tout loisir de gesticuler et de chanter sur Fire Roses, Timegarden et encore plus sur Bits And Pieces.

Chasing Foxes: quatre renards du rock dans le vent et qui ont la rage!

-Jean-Christophe Tannieres

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts