Logo Sensation Rock

The Smile / A Light For Attracting Attention

Après de longs mois d’attente, le projet The Smile a enfin dévoilé son album! On se doutait qu’il finirait par sortir de terre, la question était de savoir quand.

Pour rappel, The Smile est constitué de l’ossature principale de Radiohead, à savoir le leader Thom Yorke (songwriter et guitariste) ainsi que de Jonny Greenwood, guitariste lui aussi. À ce duo, s’est joint le batteur Tom Skinner, membre de la formation de jazz Sons Of Kemet. Quant à la production, elle est l’œuvre de Nigel Godrich, lequel connaît bien Radiohead pour être le producteur historique du groupe de Thom Yorke.

The Smile provient du titre d’un poème de Ted Hughes, un sourire plus proche de l’hypocrisie et du mensonge que de la joie, dixit Thom Yorke.

Ce premier effort de The Smile a pour titre A Light For Attracting Attention, un LP composé de 13 morceaux traversant tous les styles, de l’électro au rock en passant par le jazzy.

À la production et au mixage, c’est bien sûr Nigel Godrich qui s’y est collé, tandis que le mastering a été assuré par Bob Ludwig. Quant à la distribution, elle a été gérée par le label Xl Recording.

A Light For Attracting Attention ne paraît que maintenant mais le teasing s’est effectué depuis le tout début de cette année. Tout d’abord par le single You Will Never Work In Television Again paru en janvier, un morceau rock qui n’est pas sans nous rappeler le U2 période 80’s sur Sunday Bloody Sunday ou encore The Name Of Love. S’en sont suivies deux magnifiques ballades intitulées Skrting On The Surface et Free In The Knowledge. You Will Never Work In Television Again et Skrting On The Surface figuraient déjà sur Pana-Vision, un EP de 4 morceaux sorti quelques mois avant l’album.

Outre Skrting On The Surface, tubesque et plein de guitare, cet LP regorge de somptueux slows, tels que Pana-Vision, merveilleuse ballade pour piano d’un peu plus de 4 minutes. Toute la sensibilité de Thom Yorke y est vocalisée, nous rendant nostalgiques des grandes heures de Radiohead. Pana-Vision (qui a servi de générique à Peaky Blinders) est indéniablement le grand moment d’A Light For Attracting Attention, à l’instar de Skrting On The Surface, Free In The Knowledge interprétés à la guitare ou encore Open The Floodgates pour piano et claviers. Citons aussi, au rayon de ces compos oniriques et planantes, Speech Bubbles et Waving A White Flag dont les sonorités électro mettent en lumière le côté le plus confidentiel et le moins accessible de Radiohead, celui des derniers albums en date. Un versant sombre que vient encore plus ternir The Same, monotone et fade tant par le son répétitif des claviers que par la voix de Thom. The Same est une déception mais, fort heureusement, demeurera la seule.

La lumière brille sur cet album de The Smile, comme en témoigne le mot « light » dans le titre. Une lumière éblouissante qui attire l’attention, luminosité magnifiée par le formidable jeu de batterie de Tom Skinner qui imprime son style jazzy sur The Smoke, The Opposite et même Thin Thing. Des morceaux sur lesquels la guitare fait mieux que se défendre, Jonny Greenwood et Thom Yorke n’étant pas les derniers à la faire résonner. Une ambiance jazzy donc très présente dans de nombreux morceaux d’A Light For Attracting Attention et plus encore dans We Don’t Know What Tomorrow Brings, la compo la plus trépidante et dynamique de cet album avec, bien évidemment, le très rock You Will Never Work In Television Again.

On espérait voir rapidement débarquer ce premier opus de The Smile, You Will Never Work In Television Again et Skrting On The Surface ayant servi d’apéritif et contribué à nous mettre en appétit. Le moins que l’on puisse dire est qu’A Light For Attracting Attention ne nous déçoit pas, mis à part The Same sur lequel on éprouve bien du mal à comprendre où le trio veut en venir.

La patte Radiohead est certes encore bien reconnaissable mais, par l’entremise de Tom Skinner, Thom Yorke et Jonny Greenwood osent s’aventurer dans d’autres contrées, d’autres univers musicaux comme le jazz et le rock post-punk.

Un album qui, si ce n’est déjà fait, pourra être découvert lors du passage de The Smile au festival Vive de Dijon le 12 juin, occupant l’affiche avec The Murder Capital, Idles ou encore Monsieur Liam Gallagher. Autant d’illustres noms de la musique rock actuelle parmi lesquels The Smile saura se mesurer en gratifiant le public dijonnais d’une remarquable prestation scénique.

A Light For Attracting Attention : la lumière est toujours au bout du tunnel et ne cessera jamais de briller pour nous!

 

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts
Read More

JAMAICA, No Problem

Cooperative Music/PIAS/2010 À la base, une rencontre, celle du groupe de pop/new wave Poney Poney – alors composé…