Logo Sensation Rock

LIVE, The Turn

Think Loud Recordings/2014

The Turn porte bien son nom: il s’agit du premier album de Live depuis huit ans mais c’est surtout un tournant puisque il marque le début d’une nouvelle ère pour le groupe, une ère sans Edward Kowalczyk.
La dernière production du groupe en date – Songs From Black Mountain – sentait déjà le pâté à l’époque, un manque cruel d’inspiration qui déboucha sur des engueulades pour des histoires de droits et de gros sous qui amenèrent inévitablement à une scission au sein du groupe. On peut d’ailleurs toujours se questionner sur l’utilité de continuer sous le même nom, une fois que son leader et membre fondateur charismatique a quitté le navire. C’est peut être un moyen aussi d’attirer du monde sur la route et de pouvoir continuer à jouer des hits comme Selling The Drama ou I Alone. Quoiqu’il en soit, Chris Shinn a repris le micro et après s’être rôdé sur la route, Live délivre sa nouvelle mouture. Bon point: Shinn ne tente à aucun moment de singer son prédécesseur. Après pour le reste, on a droit à un album de  rock FM, avec ses titres qui seront du pain béni pour les radios des campus U.S. (Natural Born Killers, By Design). On reconnait la marque de Live entre ses couplets en retenue menant à des refrains efficaces (The Way Around Is Trough), ses semi-ballades pesantes (Need Tonight). Un poil différent, Siren’s Call voit le quatuor s’essayer avec une certaine réussite à un son plus heavy. Mais dans l’ensemble, il faut reconnaitre que The Turn ne va rien révolutionner. Il s’écoute aussi facilement qu’il s’oublie. Et démontre l’âge d’or de Live restera à une époque révolue depuis longtemps.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

CULTS, Cults

In The Name Of/Columbia/Sony/2011 Première signature du label créé par Lily Allen, un duo New-Yorkais de choc délivre…
%d blogueurs aiment cette page :