Logo Sensation Rock

Glacier Veins / Lunar Reflection

Partons à la découverte de Glacier Veins, combo basé à Portland (Oregon). Ce quatuor est formé de Malia Endres (chant et guitare), de Kyle Woodrow (basse), Jason Espinoza (seconde guitare) et de Jesse Beirwagen (batterie). Glacier Veins est déjà auteur de deux EPS qui s’intitulent Clear Your Head (2016) et Dream Space (2017). En 2020, le groupe franchit le pas du LP, celui-ci portant le titre The World You Want To See. On peut donc affirmer que le quatuor de Portland possède pas mal de cordes à son arc!

Ce 11 mars, est paru un second LP baptisé Lunar Reflection dont la distribution est gérée par le label Equal Vision Records. Un album oscillant entre dream punk, rock et un peu de pop gentillette.

Le thème central de l’album, comme son titre l’indique sobrement, la lune et tout ce qui s’y rapporte de près comme de loin. Les morceaux intitulés Flower Moon et Lunation sont là pour en attester.

Le style musical de Glacier veins est à classer entre Garbage pour la voix de Malia, un soupçon de Wolf Alice mais aussi et surtout de The Linda Lindas en moins gamines prépubères, disons plus matures. Quant au versant guitares rock, il nous ramène davantage à ce que peut proposer Foo Fighters, tout particulièrement sur les sulfureux Cover Me, Where Does It Go ou encore le non moins effréné Lenses. Les nostalgiques de bon vieux classique rock en viendront certainement (et ils auront bien raison) à établir une ressemblance vocale avec Pat Benatar, la voix de Malia Endres présentant quelques accents de cette diva rock des 80’s.

Hélas, l’amie Pat se trouve bien loin de nous à l’heure actuelle mais ceux qui ont été biberonnés au rock dès cette période 80’s ne pourront l’oublier. Pour en revenir à Glacier Veins, Lunar Reflection démarre lentement, pas complètement cependant. On est plus proches de la pop que du gros rock. Des morceaux certes remuants, sans pour autant nous faire sauter au plafond : Autonomy, Digging Myself Out et Flower Moon sur lequel la lune nous est comptée en large et en travers. Les guitares de Malia et de Jason montrent qu’elles sont déjà bien dans l’ambiance, rodées comme il se doit, alors que la voix de Malia donne sa pleine mesure.

La température monte d’un brusque cran avec Cover Me et Where Does It Go, bien rock, où les Américains sont au sommet de leur art. Ces deux morceaux hard sont, à l’instar de Lenses, les plus tonitruants de cet album. Le quatuor de l’Oregon nous fait admirer un autre aspect de sa musique, celui d’un rock plus énergique et sans fioritures. On l’a dit, Foo Fighters n’est pas loin, Malia Endres remplace Dave Grohl même si une certaine puissance vocale peut toujours lui manquer.

Sur Lunar Reflection, notons également que trois ballades y figurent telles qu’Embers, Here And There et Spiral Through, la plus belle de toutes, se résumant à un duo guitare sèche/voix. Une voix qui, pour la seule et unique fois, n’est pas doublée comme dans tous les autres morceaux. Malia se contente, sans se dédoubler, d’accompagner la guitare sèche, ce qui nous fait véritablement découvrir un potentiel vocal d’où ressort une vive émotion. Malia Endres, disons-le, affirme sa touchante personnalité sur ce somptueux Spiral Through. Magnifique, indéniablement le meilleur moment de cet opus!

Retour dans le rock qui dépote sur Lenses, une cadence que Lunation (morceau de conclusion) ne saurait ralentir. Les américains de Glacier Veins sortent les guitares pour notre plus grand plaisir avec, en toile de fond, un son qui dynamise tout sur son passage! Portland (Oregon), à n’en pas douter, ne compte pas pour quantité négligeable sur la scène rock américaine. Un quatuor emmené par sa chanteuse et guitariste Malia Endres se charge à merveille de nous le rappeler!

Jusqu’à présent, Glacier Veins était demeuré confidentiel car, il faut bien l’avouer, seuls les éminents spécialistes du rock américain connaissaient ce quatuor de Portland. Avec Lunar Reflection cependant, les choses devraient évoluer dans le bon sens pour ce groupe. Peut-être les programmateurs de festivals jetteront-ils une oreille sur le second LP de ces américains désireux, on peut le penser, de réelle reconnaissance.

Lunar Reflection de Glacier Veins : la chaleur d’un rock qui ne manquera pas de contaminer qui déciderait de s’en approcher!

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :