Logo Sensation Rock

Mattiel / Georgia Gothic

Mattiel, le duo d’Atlanta composé de Jonah Swilley et de Mattiel Brown, nous revient avec Georgia Gothic, son troisième album. Pour un groupe d’Atlanta, 
ça ne s’invente pas et ce nouvel effort porte bien son titre. Il fait suite à l’éponyme Mattiel en 2017 et Satis Factory en 2019.

Mattiel n’est pas tout à fait inconnu du public bisontin puisque les Géorgiens, il y a quelques années, sont passés par notre ville et plus précisément par 
le festival Détonation qui fait l’affiche de la Rodia chaque année en septembre.

Georgia Gothic, ce nouveau LP de 11 morceaux, marque un véritable changement dans l’approche de la musique pour Jonah Swilley et Mattiel Brown. 
Une évolution significative qui se constate, notamment, dans une musique plus affirmée et une voix de la chanteuse davantage assurée. Jeff Goldblum, 
single qui a sonné le retour de Mattiel, symbolise à lui seul cette nouvelle façon d’appréhender la musique. Jeff Goldblum est interprété tout en dynamisme
et en bonnes guitares alors que, vocalement, on n’est guère éloigné de The Kills ou de Texas à leur apogée. On ne soupçonnait pas, chez Mattiel, ce 
côté rock engagé, du Anna Calvi en beaucoup mieux et plus rentre-dedans, particulièrement sur le non moins trépidant Lighthouse qui est le second 
single dévoilé.

Georgia Gothic est une invitation au road trip à travers les grands espaces, eu égard à cette coloration Sud des États-Unis qui caractérise le style musical 
du duo d’Atlanta avec, en prime, quelques influences 60’s.

L’évocation du voyage se retrouve également dans la diversité de styles. Mattiel donne aussi bien dans la folk avec On The Run ou You Can Have It All 
(voire la formidable ballade Blood In The Yolk, troisième single) que dans le blues par les groovys Wheels Fall Off et Subterranean Shut-In Blues, on frise 
même parfois le R ‘n’ B.
Sur Subterranean Shut-In Blues justement, la voix de la chanteuse rappelle étrangement celle de Valerie June et aussi celle de la chanteuse de 
Seratones, groupe originaire de Louisiane. Une âme sudiste encore bien présente dans les influences musicales de Mattiel, on l’aura compris. De la 
Louisiane à la Géorgie, il n’y a qu’un pas.

Petite curiosité sur cet album car, dans Other Plans, on se surprend à entendre quelques mots en français, probablement le discours devant une salle 
enflammée d’un politicien. Les mots sont clamés à haute et intelligible voix.

Quelques ballades sont à mentionner sur Georgia Gothic, à savoir Cultural Criminal bluesie et groovie, tout comme Boomerang dans le même style et 
surtout l’émouvant Blood In The Yolk, indéniablement le meilleur morceau de cet album.

Ceux qui connaissaient déjà Mattiel ont pu être désarçonnés par Georgia Gothic, Mattiel Brown et Jonah Swilley arborant un visage différent des autres 
albums. Pour les autres, la formation d’Atlanta se révèle comme une découverte qui, désormais, leur paraîtra incontournable. Avec ce troisième opus, 
Mattiel prend de l’épaisseur et dans l’importance dans l’univers du rock alternatif américain. Georgia Gothic s’impose comme l’album le plus accompli de 
ce duo plein de fraîcheur et d’ondes positives.

Georgia Gothic de Mattiel : 11 morceaux pour un road trip inoubliable à travers le Sud profond des États-Unis et tout au long duquel vous 
accompagneront, sans discontinuer, la folk et le blues.

 
Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts