Logo Sensation Rock

CLARA LUCIANI + BANDIT BANDIT, le mercredi 30 mars, le Zénith de Dijon, Dijon (21)

Clara Luciani – Zénith de Dijon – Fabien Mathieux

19h30, la foule est déjà bien compacte dans la fosse du Zénith dont la scène est fermée par un grand rideau sur lequel ondule en lettres d’argent bleutées le nom de la star de la soirée : Clara Luciani.

 

Et c’est elle que le public entend soudainement pour lui demander d’accueillir chaleureusement le groupe de Bandit Bandit qu’elle dit avoir adoré lors de leur passage à l’émission « The Artist » de France Television.

Le duo prend donc place dans l’espace réduit entre le bord de scène et le rideau, ce qui semble nullement les incommoder, et entame son set par l’énergique « Pixel » issu de leur premier EP, suivi d’un extrait du second « Siamese Love ». En 2 chansons, le groupe a déjà capté toute l’attention des 6500 personnes du Zénith avec son rock fiévreux, la voix habitée de Maëva et les riffs puissants d’Hugo. Après ces 2 années de fermetures des salles, ils sont vraiment très heureux de pouvoir enfin rejouer devant un public si nombreux et on les comprend tant ils donnent corps et puissance à leurs chansons sur scène. Après 2 autres titres arrive « Désorganisée », chanson dédiée aux femmes et résolument engagée en faveur de leur prise de paroles, message que le groupe revendique aussi en ayant toujours sur scène le flight case sur lequel est inscrit « More Women On Stage ». Le set se termine par leur titre incantatoire « Nyctalope » où les 2 artistes armés de leurs guitares semblent entrer dans une transe quasi chamanique. Un set court donc, première partie oblige, mais très efficace et joué avec énergie et conviction, sûr que ce groupe fera parler de lui dans les prochains mois !

 

Après l’intervention des roadies pour libérer le devant de scène et quelques minutes d’attente qui font monter le désir du public, la silhouette de Clara apparaît soudainement dans un halo lumineux au centre du rideau qui tombe soudainement pour laisser apparaître tout le groupe et le décor, effet parfait pour susciter la clameur du public et lancer idéalement le concert! Et c’est sur le titre éponyme de son second album, « Cœur », que la chanteuse nous invite à la rejoindre dans son univers résolument sixties avec un décor fait de grandes tentures couleur « moutarde » (spécialement dédié à Dijon!) et des musiciens tous vêtus élégamment de costumes colorés qui font penser aux films de Jacques Demy. Le groupe est au diapason, tous ont le sourire et cette joie se communique rapidement au public qui entame un premier ban bourguignon dès le début du concert.

Après « Amour toujours » et « Nue », 2 tubes qui mettent en jambes le public, s’ensuivent plusieurs titres plus calmes et intimistes chers à l’artiste comme « Les Fleurs » et « Monstre d’amour », jusqu’au titre « Dors » interprété en piano-voix qui atteint l’apogée de ce climax émotionnel, faisant même couler quelques larmes à l’artiste qui soulignera «que le retour des concerts signifie également le retour des émotions », ce qui ne manque pas d’attiser les vivas de la foule.

Les tubes « La baie » (reprise de Metronomy), « la grenade » et « Respire encore » assureront énergiquement la fin de la première partie de ce concert avant les rappels, et l’on sortira du zénith comme d’un « feel good movie » d’un peu moins de 2h, pleins d’enthousiasme et de joie, mission accomplie pour Clara et ses fidèles musiciens !

-Mots et crédit photos: Fabien Mathieux

Merci aux artistes et à NG productions pour cette très belle soirée qui fait chaud au cœur !

Total
23
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :