Logo Sensation Rock

SHARON VAN ETTEN, Le Romandie, Lausanne (CH), Jeudi 4 Décembre 2014

Il en est de ces soirées magiques. Celle de ce jeudi 4 décembre en fut une. Une magie qui commence à travers une ville qui a revêtu son costume de fêtes, entre illuminations et projections artistiques sur les murs des immeubles. Une magie qui opérera d’une autre manière sous l’arche du Grand Pont.


sve1

Le Romandie, salle à l’architecture atypique dont la voute en pierres n’est autre que la face cachée du Grand Pont de Lausanne, accueille une des plus belle voix de la scène indie folk américaine, Sharon Van Etten. Mais avant d’entendre celle qui ouvrait il y a quelques mois pour Nick Cave, la première partie est assurée par Marisa Anderson. Invitée à poser quelques notes de guitare sur le morceau d’ouverture d’Are We There, elle offre un voyage à travers les plaines du Midwest avec sa musique roots, où la country rencontre le gospel, où le blues croise l’americana. La routarde introduit chacune de ses instrumentales par une anecdote, avant de faire crier sa six cordes ou son weissenborn qui séduisent rapidement le public.
marisaanderson

Après une courte pause vient enfin celle pour qui nous avons fait la route ce soir. Sharon Van Etten, jeune trentenaire qui parait frêle et timide mais qui une fois les premiers accords de guitare lancés dévoile une voix qui nous bercera dans les moments intimistes mais qui nous emportera lors des montées électriques.
Intime comme Afraid Of Nothing, premier morceau de la setlist, une mélodie comme une main sur notre épaule pour nous rassurer. Même si on n’avait aucune crainte, elle permet à chacun de faire connaissance en douceur. La douceur qui quitte peu à peu Taking Chances, qui devient électrique dans sa version live. Des décharges qui reviennent plus tard avec le solo de Doug Keith qui conclut I Don’t Want To Let You Down, titre des sessions du dernier album de la New-Yorkaise mais laissé de côté, certainement pour sa couleur nineties et ses accents “pixiesiens”. A l’opposé, Save Yourself nous rappelle l’influence folk des premiers disques de la musicienne.
hwb1Les moments tristes, les échecs sont la source de la musique de Sharon Van Etten. Mais croire qu’on aura à faire à une chanteuse dépressive est une grave erreur. Elle s’amuse entre chaque titre, comme une enfant dont elle porte le charme. Un charme et une complicité qu’elle partage avec la réservée Heather Woods Broderick. Sa présence aux chœurs permet de donner encore plus de dimensions aux chansons, grâce à un mariage parfait des deux voix, comme sur Tarifa ou sur la cristalline Break Me. Comme pour plus mettre en valeur cette union vocale, une partie du groupe s’éclipse, les deux femmes échangeant leur place pour interpréter I Love You But I’m Lost, titre dépouillé et mélancolique au piano. C’est ensuite autour de Heather de quitter la scène pour laisser SVE seule. Elle profite alors de ce moment pour remercier le public d’être venue l’accueillir, et montrer qu’elle aussi apprécie cette soirée en reprenant Perfect Day de Lou Reed d’une façon non moins parfaite.
Le groupe revient pour terminer la setlist d’avant rappel, avec Don’t Do It qui monte crescendo vers la synthétique Your Love Is Killing Me – dernier single en date de Are We There et dont le rôle principal du clip est tenu par la Suissesse Carla Juri tient à préciser la chanteuse – qui explose dans un final magnifique.
Le rappel fait honneur à Tramp, d’abord avec Give Out plus lent qu’à l’accoutumée. Mais où le mariage des voix féminines est encore magique. Les sirènes de Serpents résonnent pour lancer les dernières minutes du concert dans une vague d’électricité et d’urgence.
On reste bouche bée après cette prestation magnifique de Sharon Van Etten, anti-star à la simplicité même mais au talent génial. On repart heureux et plus que jamais charmé… Et encore plus quand on croise la New-Yorkaise à la sortie du concert, presque gênée qu’on l’aborde pour la féliciter, surprise de mériter tant d’égards. Mais Sharon, c’est parce que tu le vaux largement.

Setlist:

. Afraid Of Nothing
. Taking Chances
. Tarifa
. Save Yourself
. Break Me
. I Don’t Want To Let You Down
. Tell Me
. I Love You But I’m Lost
. Perfect Day
. Don’t Do It
. Your Love Is Killing Me

. Give Out
. Serpents

Remerciements à Mathias et à toute l’équipe du Romandie.

 

Total
0
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :