Logo Sensation Rock

My Morning Jacket / My Morning Jacket

Octobre 2021 a vu le grand retour des américains de My Morning Jacket, tout du moins avec un album de compos inédites (The Water Fall remonte en effet à 2015).

The Water Fall 2, paru lors de l’été 2020, regroupait des morceaux enregistrés lors de l’époque The Water Fall demeurés dans les tiroirs.
Concernant ce nouvel opus (déjà le neuvième), les My Morning ne se sont pas trop foulés pour lui trouver un titre, lequel porte tout bonnement le nom de My Morning Jacket. En revanche, ce disque est à créditer d’un réel effort de production et il faut reconnaître que le combo américain drivé par le bouillant Jim James s’est surpassé.

“Si nous pouvons donner du plaisir aux gens par le biais de notre musique, nous en sommes heureux et j’espère que nous pourrons y contribuer encore longtemps ». Ce sont les mots prononcés par Jim James lors d’une récente interview au cours de laquelle, volubile et au meilleur de sa forme, le songwriter n’a pas été avare de démonstrations extraverties, manifestant autant que faire se peut son impatience de retrouver les fans.
My Morning Jacket l’album s’est matérialisé par deux sessions d’une semaine d’enregistrement à Los Angeles ayant pu avoir lieu avant le confinement pour aboutir à un résultat des plus probants. Quant à la sortie, c’est Ato Records qui a géré.
Côté musique, ce nouvel effort de la bande à Jim James s’avère très éclectique, la palette de styles étant le plus possible élargie : folk psyché, sonorités groovies et même du rock rugissant.
L’album s’ouvre tambour battant sur Regularly Scheduled Programming qui est une ballade mais à dominante rock. Jim James, à l’instar de sa petite clique, est déjà prêt à en découdre!
Regularly Scheduled Programming traite des nouvelles technologies et plus précisément de la passion que leur voue Jim James.
Love Love Love, à caractère groovy/RNB, prend ensuite le relais. Des chœurs féminins reprennent “Love Love Love” sur un tempo entraînant impulsé par la chaude voix de Jim, quelques notes de guitare et des claviers rétro.
In Color, superbe ballade folk psyché, marque le véritable coup d’envoi d’une série de compos longue durée qui nous rapprocheraient presque de Pink Floyd, Led Zeppelin ou même de Deep Purple. Ces ballades psyché estampillées 70’s constituent la colonne vertébrale de cet album de My Morning Jacket : un rythme planant à souhait ponctué de bonnes guitares et d’orgues vibrantes. Les ballades les plus longues sont : In Color (7 minutes 20), I Never Could Get Enough (8 minutes 16) et The Devil’s In The Details, morceau le plus long, d’une durée de 9 minutes 9.
Never In The Real World et Out Of Range Part 2 sont moins fleuves mais tout aussi magnifiques à l’écoute.
Mention spéciale, parmi cette ribambelle de compos oniriques, au somptueux In Color qui nous gratifie de 7 minutes 20 de pur bonheur avec de nombreux changements d’ambiances et d’interminables périodes instrumentales qui, sans faire injure à Jim James, ne sont pas pour nous déplaire! In Color, bien que n’étant pas le morceau le plus long de cette galette, est un régal pour les oreilles et expédie son auditoire dans les 70’s. Orgues et guitares apportent à cet In Color son lot d’émotions, tellement cet ensemble musical s’accorde à merveille.
Grand écart de style avec le décapant Lucky To Be Alive et le non moins dynamique Complex. My Morning Jacket fait apprécier, sur ces deux morceaux, un aspect rock qu’on ne leur connaissait pas toujours. Lucky To Be Alive laisse même paraître un léger soupçon de dance dans son début.
Nouvelle incursion dans la folk psyché 70’s sur Least Expected ainsi que Penny For Your Thoughts, morceau rock qui envoie sur lequel, de temps à autres, plane l’ombre d’Oasis.
Sept longues années d’attente d’un véritable album inédit, cela valait bien le coup de prendre son mal en patience. L’un des morceaux de cet album s’intitule Lucky To Be Alive, eh bien les américains de My Moorning Jacket prouvent, par cette compo trépidante comme sur les 10 autres, qu’ils sont heureux de faire de la musique et de nous la proposer. Qu’on se le dise, les My Morning nagent dans le bonheur et sont bien vivants!
Ce LP qui porte leur nom est à leur image, leur ressemble trait pour trait. Avec My Morning Jacket l’album, Jim James et ses boys signent un retour triomphant et leur meilleur disque. Plus les américains avancent dans leur carrière, plus les albums se révèlent de qualité.
Qu’en sera-t-il du prochain opus? S’avérera t-il aussi bon, voire encore meilleur? Seul l’avenir pourra répondre à cette question, en attendant My Morning Jacket peut tourner sur les platines et il semble que cela ne fasse que commencer! My Morning Jacket l’album ou le voyage musical à travers la folk psyché 70’s!

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :