Logo Sensation Rock

Bysshe / Forever In The Eye Of Change

Le Haut-Doubs et le rock psychédélique peuvent faire bon ménage! On va vous le prouver avec Bysshe, groupe originaire de ces 
montagnes francomtoises.

Dans le Haut-Doubs, il n’y a pas que la célèbre saucisse de Morteau et la non moins réputée distillerie d’alcools forts, 
il y a surtout le rock et la folk psychédélique digne de Pink Floyd, Led Zeppelin ou encore Black Mountain dont nous gratifie ce génial 
combo qui, pour la petite info, doit son nom au poète britannique Percy Bysshe.

Bysshe, c’est tout d’abord Quentin Aymonier qui est le compositeur principal ainsi que chanteur et guitariste. Au chant, 
Quentin est également et admirablement secondé par Théo (bassiste) et Élodie qui gère la partie claviers. Dans Bysshe, on l’aura 
compris, tout le monde a voie au chapitre!

En 2018, il y eut l’album Clouds dont fut extrait ce superbe Morceau appelé A Word et diffusé régulièrement. Deux ans plus tard, 
en octobre 2020 (le 9 pour être exact), est sorti un second opus baptisé Forever In The Eye Of Change. Octobre 2020 ce n’est plus tout 
jeune, on en convient, mais nous ne pouvions nous résoudre à passer un tel album sous silence, c’eût été une faute impardonnable! 
Faute avouée à moitié pardonnée dit-on, voici donc une bonne séance de rattrapage car ce groupe le mérite amplement!

Forever In The Eye Of Change ou 7 morceaux d’une durée totale de 37 minutes, comme quoi il n’est point nécessaire de trop en faire 
dans le domaine de la quantité (certains albums de 11 morceaux n’atteignent guère plus).

Cet album de Bysshe explore tantôt la folk, tantôt le rock, « psychédélique » étant le maître mot et le fil conducteur entre les 
deux styles.

Tout commence en douceur avec le single Syrian Goddess très proche de Pink Floyd, tant le psychédélisme et les guitares sonnent 70’s.

D’entrée de jeu, les chœurs émeuvent comme ce fut le cas notamment sur A Word en 2018. Quentin, Théo et Élodie sont déjà au 
diapason.Dès la première écoute de ce Syrian Goddess, on l’adopte aussitôt et on a peine à croire qu’un groupe du Haut-Doubs puisse 
s’élever au rang des illustres Pink Floyd ou Led Zeppelin, c’est pourtant bien vrai!

Nouveau morceau, changement de braquet et virage à 180 degrés! Cette fois-ci, sur Constellations, le gros rock relègue la folk au 
second plan. Constellations est sabbathien, rappelant même à certains moments Straight To Hell d’Ozzy Osbourne par le rythme et les 
somptueux riffs de guitare : 5 minutes 50 de pur bonheur et d’incessants bouleversements de cadences! Bysshe nous subjugue 
littéralement, passant d’une compo à l’autre de la folk émouvante au rock pur et dur. Dans les montagnes du Haut, on ne fait pas 
toujours la même chose et ce n’est pas Bysshe qui dira le contraire!

La folk reprend ses droits, les guitares électriques ayant manifestement bien donné d’elles-même. Love And The Moon se profile ainsi, 
l’adrénaline redescendant en chute libre. Ce morceau coïncide avec le retour de la guitare sèche et caressante couplée à ces 
magnifiques chœurs constitués des trois voix.

Influences Neil Young/America avec Epipsychidion qui nous emmène ailleurs, tellement cette compo est planante et onirique, au même 
titre que Milk Of The World, Toward Glastonbury et surtout l’époustouflant Avalon qui termine en apothéose ce fantastique tour de chant. 
Sur ce morceau de 7 minutes 58 précisément, c’est Élodie qui se met en avant et nous fait entendre davantage son jolie filet de voix qui, 
jusqu’alors, ne fonctionnait qu’en choriste. On voulait de l’émotion, il n’y avait qu’à demander! Avalon nous en apporte un plein carton, 
par la merveilleuse voix d’Élodie mais aussi par ce splendide son de guitare qui fait qu’Avalon sera reconnaissable entre mille sur cet 
album et que, d’ores et déjà, cette compo est culte!

Forever In The Eye Of Change fait donc la part belle aux morceaux fleuves, lesquels sont au nombre de 5. Cela va de Syrian Goddess 
(5 minutes 30) à Avalon (7 minutes 58) avec, entre les deux, Epipsychidion (5 minutes 10), l’explosif et Osbournien Constellations 
(5 minutes 50) et Milk Of The World (7).

Comblés! Avec Bysshe et Forever In The Eye Of Change nous le sommes très clairement. La facilité avec laquelle les francomtois 
passent du rock à la folk plaide en leur faveur. Neil Young, Black Sabbath ou encore Pink Floyd peuvent se dire qu’ils ont une famille 
spirituelle et musicale dans le Haut-Doubs : de valeureux montagnards du rock et de la folk psyché appelés Bysshe.

Forever In The Eye Of Change est, pour ce combo des sommets, l’album de la progression et, espérons-le vivement pour Bysshe, 
celui de la consécration.

En dépit de cette sortie pas tout à fait récente, Forever In The Eye Of Change se révèle comme le coup de cœur du moment, 
une galette dont les tours en boucle de platines ne font que débuter! Que tout le groupe (Quentin Aymonier en tête) en soit 
chaleureusement remercié car Bysshe nous a livré par ce superbe album, une performance de haute lignée! De Syrian Goddess 
au somptueux final Avalon, rock et émotion à fleur de peau ont jalonné ce disque avec, en fil rouge, de formidables guitares folk et 
trois voix chantant à l’unisson.
Il faut aussi rendre une fière chandelle au label M And O Music sur lequel cet album est paru, une grande part de cette réussite lui 
revenant.

Les alcools forts du Haut-Doubs sont à consommer avec modération, il en va tout autrement de Forever In The Eye Of Change qui, 
lui, doit impérativement s’écouter jusqu’à plus soif!
Total
10
Shares
Related Posts