Logo Sensation Rock

Declan McKenna, Zeros.

Trois ans après le très remarqué What do you think about the car, le britannique Declan McKenna nous revient avec un nouvel album baptisé Zeros.

On peut d’ores et déjà affirmer qu’en trois ans de l’eau a coulé sous les ponts, que le beau gosse de la pop britannique a gagné en maturité et engrangé toute l’expérience possible. On se souvient notamment des tubes Isombard, Humon gous ou encore Why do you feel so down ? Eh bien, que les fans de la première heure se rassurent, le second effort est du même acabit.
Produit par les bons soins de Jay Joyce, Zeros comporte dix morceaux qui, pour la plupart, se ressemblent certes mais qui dénotent chez Declan une certaine envie d’en découdre et une joie non dissimulée de retrouver son publique.
De quoi parle Zeros ? De l’espace et de sa conquête, thème abordé par exemple dans la sublime ballade Be an astronaut mais aussi et surtout des rapports entre êtres humains. Le britannique nous donne la clé et le précieux sésame pour les étudier avec méthode et application. Le single The key to life on earth résume parfaitement la difficulté
d’évoluer   dans un monde humainement complexe….

Sur le plan musical, Zeros n’est guère différent de son prédécesseur, de nombreux morceaux nous livrant une pop rentre-dedans, sans fioritures ni concessions. You better believe, qui ouvre l’opus, en est témoin.  Le morceau est rock avec un Declan tout en verve.

The key to life on earth poursuit sur la même lancée, ne variant pas d’un iota dans la cadence. Dans le clip de The key to life on earth précisément, apparaît l’acteur Alex Lawther invité par Declan pour l’occasion.
Changement sensible de typographie et de style avec Beautiful faces, single qui a donné un premier avant-goût de l’album, ainsi que Daniel, you’re still a child sur lesquels Luke Pritchard de The kooks aurait très bien pu poser sa voix. Pour la musique, le rythme est apaisé mais les guitares sonnent toujours autant la charge, sans oublier les claviers.
La déception de cet album vient d’Emily chanson qui aurait mérité une interprétation plus mélodieuse si, comme on peut s’en douter, elle s’adresse à une personne. Au lieu d’une belle ballade bien huilée, on est en présence d’une musique décousue et de paroles sans réel intérêt.
Heureusement Be an astronaut est là pour faire oublier ce malaise causé par Emily.
Dernier single dévoilé, Be an astronaut se révèle être le joyau pop par excellence : un piano qui donne le la, guitares et claviers se répondant du tac au tac, voix de Declan a ssurée et poussée au maximum. Be an astronaut occupe la première place au hit parade des dix morceaux de ce nouvel album et d’une forte tête. Aucun autre ne songerait à lui contester le leadership !

Plus discret et moins médiatisé que What do you think about the car, Zeros n’en est pas moins un LP réussi. Toutes les qualités artistiques de Declan McKenna sont réunies dans ces dix morceaux : dynamisme, talent de songwriter et bien d’autres encore.
A l’écoute de Zeros donc, pas de dépaysement en perspective car Declan sera toujours Declan, ce petit prince de la pop britannique surgi de nulle part !

Note de 8 sur 10.

Jean-Christophe Tannieres

Total
3
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :