Logo Sensation Rock

Of Montréal – UR FUN

Kevin Barnes est un artiste protéiforme. Prolifique aussi. Et tout n’est pas bon dans sa production.

Of Montréal, l’un de ses groupes, se veut pop, rock, psychédélique, baroque. Oui, il y a tout cela dans UR FUN, mais surtout du remplissage.

Des synthés et des sonorités 80’s, assez lassantes, envahissent vos oreilles, mais n’impriment pas votre subconscient.

Cela commence plutôt bien avec « Peace to all freeks ». Mélodie enjouée et voix plaintive, chœurs intéressants. Mais « Polyaneurism » vient immédiatement tout casser par sa faiblesse et sa sonorité surannée. Même Cindy Lauper et son « Girls just want to have fun » supporte mieux ses 35 ans.

On passe ensuite à « Get God’s attention by being an Atheist ». Qu’en dire ? C’est entre une pâle copie de Nada Surf ou de Blur, et cela n’a pas vraiment d’intérêt.

Vient ensuite « Gypsy that remains ». Et là, on touche le fond. On invoque ABBA, sans en avoir l’aura et le talent. Le son du synthé atteint là son paroxysme de mauvais goût.

Sur « You’ve had me everywhere », on pense aux Scissor Sisters, en beaucoup, mais alors beaucoup moins sympathique.

« Carmillas of love » évoque Bowie, et c’est peut-être le morceau le plus intéressant de tout l’album.

Ce qui gêne vraiment, c’est l’hétérogénéité de cet opus. Nombreux sont les styles proposés, mais cela tient plus du fourre-tout que du parti pris. On ne peut pas renier qu’il y a un gros travail de production, mais dans quel but ? A quoi sert un morceau comme « St Sebastian », à part à se dire que cela n’a pas d’intérêt ?

Note : 2/10 (passez votre chemin).

 

Thomas

Total
1
Shares
Related Posts