Logo Sensation Rock

SCOTT YODER + THE THIRD SOUND, le jeudi 26 septembre 2019, La Grenze, Strasbourg (67)

Le temps d’un été, Strasbourg a accueilli une nouvelle scène. Bien plus que cela La Grenze. Pensée comme une terrasse musicale, un lieu d’échange, d’apprentissage et surtout de partage, ces anciens locaux de la SNCF ont vu passer au cours de ces soirées où le soleil rechigne à se coucher quelques formations en plein essor: Kamarad, October Lieber, … Ce jeudi 26 septembre, on approchait de la clôture de cette saison 1 du Lieu. La rentrée et la pluie étaient passées par là ce soir. Aussi le public fut plus que confidentiel. Une erreur aux faux airs d’infamie pour les deux groupes à l’affiche: The Third Sound et Scott Yoder.

 

THE THIRD SOUND

Le premier groupe, The Third Sound, se love dans un style psychédélique, aux écarts surfmusic, drone et à la rage évanescente. Portée par Hákon Aðalsteinsson, guitariste islandais aujourd’hui expatrié en Allemagne et désormais larron d’Anton Newcombe cette formation a quelque chose de familier, de Brian Jonestown Massacre et de faussement hippies californiens. Et c’est une modeste communauté ce soir qui a eu raison de venir les voir exécuter entre autres des extraits de leur dernier disque, All tomorrow shadow.

 

SCOTT YODER

Quant au second nom de la soirée, Scott Yoder, c’est tout bonnement une découverte. S’il fallait un fils illégitime à Bowie et Marc Bolan, ce serait lui! Avec sa bande de néo-droogies aux crinières glamrock, le pailleté de Seattle a étonné et séduit cette assemblée de curieux Strasbourgeois avec son jeu de lumières peu conventionnel ( comprendre: c’est lui qui durant tout le set – tel un guitariste devant son pedalboard – actionna les flashs blancs et rougeoyants en malmenant le poussoir d’une triplette) et ses titres mi-folk mi-rock teigneux grâce notamment à une guitare abrasive, proche des Who.

Une découverte j’insiste qui méritait d’être vue, et donc décrite: short blanc, collants immaculés mais troués, jarretière à la cheville, chapeau de pied-tendre et maquillage outrancière, le tableau fut savoureux.

C’est donc fébrilement que l’on attend la saison 2 de la Grenze en 2020!

-Crédit photos: Benoît GILBERT

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :