Logo Sensation Rock

GOLD, Why arent’ you Laughing ?

Ne vous fiez pas aux apparences : malgré une pochette d’album digne d’une pop enjouée et un nom de groupe lumineux et léger, GOLD fait planer les ombres spectrales du post-punk et l’intimidation du post-métal en un orchestral récital.

Orchestral, parce que GOLD occupe l’espace : que ce soit l’espace d’une scène (ils sont en tout six à propulser un mur sonore, concerts en forme de messes initiées sur Images de Nina Simone ) ou l’espace psychique de celui qui écoute ce mélange entre post-punk, post-métal et inspirations doom (on songe à la scène doom et ses voix féminines contrastant avec la lourdeur instrumentale – Windhand, Messa, Sabbath Assembly) ou psyché (Blues Pills vient forcément en tête).

Why aren’t you Laughing est le quatrième opus de GOLD, originaire des Pays-Bas, depuis 2012. Après Optimist, davantage axé sur la puissance (en 2017, qui les emmènera en tournée avec New Model Army), ce nouvel album joue sur la nuance.
Lyrique, peut-être ; épique, toujours.
Les textes s’accordent avec la psalmodie de Milena Eva pour élaborer des histoires de mort, de fin du monde et de vanité. Onze morceaux comme les chapitres d’une conquête aux compositions baroques, surprenantes et addictives une fois la découverte décontenançante passée. Mais pas seulement : le titre qui donne son nom à l’opus, Why aren’t your Laughing est une charge cynique contre les discours toxiques dictant comportements et attitudes normatives.

Cet album s’ouvre sur le très fort He is Not, long chant funèbre murmuré sur un assemblage post-punk ronronnant. Sur la fin, les trémolos font lien avec ce qui va suivre : un enchainement de plages aux guitares menaçantes exorcisées par un chant constamment clair. Apogée de Taken by Storm, lente lourdeur de Wide-Eyed, puis dépouillement de Killing at Least 13.

Why arent’t you Laughing, comme son nom le laisse songer, est un album pétri de paradoxe et de contraste : à la fois théâtral et froid ; pop et expérimental. S’ils ne se sentaient, lors de la sortie d’Optimist en 2017, “pas assez rock pour un public rock et pas assez métal pour un public métal”, le dilemme semble cette fois-ci être résolu, notamment en foulant le terreau du Roadburn et du Hellfest.

 

Artiste : GOLD

Album : Why aren’t you Laughing

Label : Artofact Records

Date : 5 avril 2019

Genre : Post dark-rock

Catégorie : Album rock

Total
47
Shares
Related Posts
Read More

BLOSSOMS, Blossoms

Les jeunes anglais de Blossoms ont dévoilé un premier album éponyme début août, sur lequel on retrouve une aisance…