Logo Sensation Rock

Foals + Yak, mercredi 15 mai 2019, Les Docks Lausanne

Ce soir, le rendez-vous rock à ne pas manquer avait lieu aux Docks à Lausanne. Le trépidant groupe d’Oxford, Foals, va défendre en live à guichets fermés son cinquième album studio, intitulé Everything Not Lost Will be Saved Part 1. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Yak sera chargé d’ouvrir la soirée.

Il est peu après 20h30 lorsque Yak, le groupe anglais venu tout droit de Londres, débarque sur scène. Ils entament leur set dans une salle déjà comble. Les riffs de basse sont lourds et ravageurs, tandis que le saxophone apporte une profondeur que l’on n’avait pas suspecté jusqu’alors. 30 minutes, ça passe vite. Surtout quand l’efficacité des morceaux est incontestable. Les musiciens enchainent les morceaux et dégainent leur génial Harbour The Feeling qui s’avère être le point d’orgue du set, qui malheureusement se termine trop vite.

Après cette belle entrée en matière et un bref moment où les techniciens s’agitent dans tous les sens pour le changement de plateau, la scénographie avec les palmiers étant déjà installée, les lumières s’éteignent de nouveau.

Les anglais arrivent alors dans une belle ambiance. La bande de Yannis Philippakis fonce tête baissée dans une intro groovy, avec On The Luna, issu de leur dernier opus, afin de bien se mettre en jambe pour démarrer le set.  Mountain at My Gates, tiré de leur précédent album, résonne alors, la magie de Foals opère instantanément.


Yannis Philippakis lance les premières notes de Spanish Sahara, paru en 2010, la foule se calme et dans un silence quasi général, entonne le refrain, pour un moment envoûtant. La setlist est une rétrospective réussie de la discographie du groupe, allant des titres qui ont fait leur renommée (Two Steps, Twice et Red Socks Pugie) aux morceaux du nouvel album. Après avoir explorés des structures math-rock très saccadées, les nouveaux morceaux dévoilés ici sont plus complexes, mais toujours dans le même esprit et avec des grooves dantesques, un des ingrédients de l’alchimie de Foals.

Après In Degrees, moment disco qui fait bouger frénétiquement les fans massés en nombre devant la scène, on sent que la fougue et la rage des anglais s’apprête à frapper une dernière fois, comme pour nous mettre KO. S’enchaîne alors dans un rythme effréné le génial Inhaler, mais aussi What Went Down dans lequel les stroboscopes font rage.

Le rappel se termine sur le tubesque Two Steps, Twice et sa puissante montée durant laquelle Philippakis fait irruption dans le public et finit par jouer de la guitare tout en restant debout sur le bar, comme pour se nourrir de l’énergie de la salle et du public.

Les membres de Foals saluent alors le public suisse et repartent, nous laissant plein d’adrénalyne après un tel set. Merci à eux !

Setlist

 

On the Luna
Mountain at My Gates
Snake Oil

Olympic Airways

My Number
Black Gold
Sunday
Syrups
Providence
Spanish Sahara
Red Socks Pugie
Exits
In Degrees
White Onions
Inhaler
What Went Down
Two Steps, Twice

 

Credit photo : Léopoldine Deriot

Total
85
Shares
Related Posts