Logo Sensation Rock

MIKE SHINODA, Post Traumatic

Mike Shinoda a dévoilé mi-juin son premier album en solitaire, moins d’un an après le décès de son compagnon d’aventure Chester Bennington. Post Traumatic est un album qui, nous le savions dès son annonce, fait état du deuil de l’artiste et fait partie intégrante de sa thérapie pour avancer. Beaucoup de détracteurs ont parlé pour ne rien dire, il est indéniable après écoute de cet album que la démarche de Mike Shinoda est d’une grande sincérité.

 

Post Traumatic s’ouvre avec Place to start, un titre que Mike Shinoda a avoué avoir commencé à écrire aux côtés de Chester lors du processus d’écriture de One More Light, et il semblait important pour Mike de terminer ce titre, de le faire pour Chester. On ressent à son écoute toute la tristesse, tout le mal-être de l’artiste qu’il tente d’évacuer en écrivant, en chantant. La dernière minute du titre est d’ailleurs intéressante car on peut y entendre des extraits du répondeur de Mike Shinoda, sur lequel de nombreux messages de soutien de ses proches et amis.

 

Over Again suit ce morceau d’introduction, il s’agit du deuxième titre que Mike Shinoda a écrit après le décès de son ami, quelques temps avant le grand concert en hommage à Chester Bennington. C’est définitivement un morceau difficile, et nous ne pouvons imaginer l’état par lequel le rappeur est passé pour écrire des mots aussi durs et cru.

 

On peut s’apercevoir tout au long de l’écoute de Post Traumatic que Mike Shinoda traverse toutes les étapes du deuil, et que les chansons retracent toutes ces étapes. Les trois premiers extraits sont un peu “brouillon”, on peut sentir qu’il ne sait pas vraiment où il va, qu’il écrit des textes et qu’il les partage pour apaiser sa douleur, tandis que plus on avance dans l’album, plus les morceaux sont “positifs”, et c’est le cas avec Running from my shadow, Make it up as I go ou encore Can’t hear you now, le morceau qui clôt cet album sur une note d’espoir quand à l’avenir que Mike Shinoda s’imagine.

 

Pour agrémenter quelque peu cet opus, Mike Shinoda a fait appel à plusieurs de ses amis, comme on peut entendre sur le titre Lift Off la voix de Chino Moreno du groupe Deftones et celle de Machine Gun Kelly (qui était le principal support sur la tournée américaine de Linkin Park l’été dernier, au moment de la tragédie…). L’artiste Blackbear, qui avait travaillé avec le groupe sur le titre Sorry for Now extrait de One More Light, fait également une apparition sur le morceau About you, tandis que l’on peut entendre Grandson sur Running from my Shadow.

 

Concernant la partie instrumentale des morceaux, les influences de Mike Shinoda restent toujours les mêmes, beaucoup de touches électroniques à la Depeche Mode mais surtout beaucoup de synthétiseurs, ce qui peut s’expliquer par le fait que le processus de création des titres a débuté au piano. On retrouve quelques influences musicales que l’on avait découvertes sur les derniers morceaux de Linkin Park, plus electro-pop que ce que le groupe pouvait faire auparavant. En bref, Mike Shinoda n’a pas cherché midi à quatorze heures musicalement.

 

Mike Shinoda a eu besoin d’écrire pour extérioriser sa peine et sa douleur, et a voulu partager ses états d’âme avec son public. Même si l’album peut arriver un peu tôt, moins d’un an après le décès de Chester Bennington, il a fait beaucoup de bien à Mike Shinoda et lui a permis d’avancer dans sa vie d’artiste. Il le dit lui-même, retourner en studio, remonter sur scène a pris beaucoup de temps pour lui mais finalement, c’est un mal pour un bien. Nous sommes face à un album thérapeutique, qui peut aussi apporter énormément au public, à des gens lambdas qui vivent des tragédies pareilles à celle qu’à vécu Mike Shinoda et qui peut les aider à avancer. En tous les cas, c’est un très bel album aux sonorités sombres et lourdes mais aux textes porteurs d’espoir.

 

  • Marion ARNAL

Artiste : Mike Shinoda

Album : Post Traumatic

Label / Distribution : Warner

Date de sortie : 25 juin 2018

Genre : rock, hip hop, electro pop

Catégorie : Album rock

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :