Logo Sensation Rock

ISAAC GRACIE, Isaac Gracie

En ces temps festifs où la famille princière s’est agrandie faisant chavirer une partie du peuple britannique en rendant un chérubin de quelques heures plus populaire que Justin Bieber & Co, fêtons de notre côté comme il se doit l’arrivée d’un autre joyaux de la couronne : Le premier opus d’Isaac Gracie.
Confirmation d’un talent brut, précoce qui nous emporte dans un folk-rock à fleur de peau.

Petit rappel des épisodes précédents….

Isaac Gracie a fait ses armes au sein de la chorale de la paroisse d’Ealing à Londres entre 11 et  16 ans. Ajoutez à cela une mère qui lui fait découvrir Cohen, Dylan, une plongée dans l’oeuvre de Kerouac et vous obtenez quelques années plus tard un époustouflant songwriter.

A l’automne 2017 sortait The Death Of You & I  (Universal Records, 2017) son premier EP studio. Auparavant  Isaac Gracie nous avait déjà gratifié d’une première production intitulée Songs From My Bed Room  (Universal Records, 2016) ainsi qu’un opus live Song In Black And White  (Universal Records, 2016). Invité dans les plus prestigieux festivals (Glastonbury, The Great Escape… ) lors de ces deux dernières années et courtisé par les médias, il a su garder la tête froide et ne pas se perdre dans le tourbillon du show business.

Accompagné du talentueux Markus Dravs qui a collaboré entre autre avec  Arcade Fire, Coldplay, Bjork et Brian Eno, Isaac Gracie a peaufiné ce premier album et soigné son entrée tant attendue.

Terrified ouvre cet opus. Découvert il y a tout juste deux ans sur Songs From My Bed Room , ce morceau poignant n’est que le début d’un enchaînement parfait où la beauté et la grâce flirtent avec les instruments et la voix d’ange du jeune britannique.

46 minutes les poils hérissés et l’émotion à fleur de peau pour recevoir pèle mêle la ballade mélo Last Words, l’énergique et lumineux Running On Empty rappelant Tom Petty et That Was Then.

Et soudain la tempête….

Dès les premières notes de The Death Of You And I la magie opère. On est séduit par une guitare à la reverb vintage, une rythmique chaloupée et la voix d’Isaac d’une maturité impressionnante. On pense à Tarantino, à la BO de Pulp Fiction. Et puis le refrain arrive. Surprenant, tonitruant, puissant, la guitare s’emballe, la voix explose et s’écorche,  la batterie est frénétique. Le contraste est brutal mais nos yeux pétillent et  nos oreilles s’extasient. On comprend alors à qui l’on a à faire : Du bon du très bon.

Quand le cœur saigne les mots sont salvateurs. Avec des morceaux tels que Telescope, When You Go et  All In My Mind entre autres, Isaac Gracie démontre toutes les qualités de son songwriting. Ses compositions pop/folk sont centrées autour de sa voix, de sa guitare et une production simple et subtile.

Rêverie clos cette parenthèse enchantée et nous permet de quitter la bulle de douceur dans laquelle nous nous étions lovés.  A moins de presser sur repeat…

Jeff Buckley nous manque depuis tant d’années, sourions… Son fils spirituel est enfin arrivé et il relève le defi avec brio avec ce premier album.

 

Rémy Poidevin

 

Artiste : Isaac Gracie
Album : Isaac Gracie
Label/Distribution : Universal Records
Date de sortie : 13 Avril 2018
Genre : Folk/Pop
Catégorie : Album Rock

Total
5
Shares
Related Posts