Logo Sensation Rock

OTZEKI – Binary Childhood

Après deux EP’s salués par la critique et une série de concerts tout aussi aboutie, Otzeki nous dévoile son premier album Binary Childhood. Plongeons dans les compositions électro-rock lumineuses du duo londonien à qui l’on prédit un succès certain.

Sous le nom d’Otzeki – piqué au titre d’un ouvrage russe qui traînait dans un pub- on retrouve deux cousins : Mike Sharp au chant et à la guitare ainsi que Joel Roberts aux claviers et aux arrangements. Ils composent leurs premiers morceaux dans une Angleterre secouée et fragmentée par le Bretxit. De cette désillusion, Mike qui écrit les textes, n’en fera pas jaillir un discours rageur. Non, Otzeki ne sera pas un détonateur supplémentaire prêchant la bonne parole à des convaincus de la première heure. A travers leurs textes, ils prônent une certaine résilience nous rappelant le vieil adage « tant qu’il y ‘a de la vie il y ’a de l’espoir ». Otzeki se propose d’être une petite lumière -parmi tant d’autres- qui illuminera un tunnel dont le peuple anglais ne connaît ni la fin ni la direction finale.

Ils expliquent avoir débuté la musique en jouant du blues au camping. Plus tard, ils arpentent les clubs londoniens et inondent leurs oreilles d’électro. Du blues, ils garderont un sens aigu de la mélodie et du pouvoir des mots à cela, ils ajouteront les sonorités actuelles avec une justesse implacable pour nous livrer Binary Childhood.

En guise d’ouverture, le duo nous propose All The Animal. Loin du clubbing et des guitares saturées, la voix angélique de Mike s’harmonise avec délicatesse à des arpèges de guitare.
Are You for Real ! joue également la carte intimiste et sur ce morceau sensuel c’est le clavier qui prend place.

Quand ils allument leurs boites à rythme d’une précision chirurgicale tout au long de l’opus, les deux cousins nous transportent sur le dancefloor. Ainsi, True Love et ses huit minutes de tension, le flamboyant Sun Is Rising , l’enivrant Foreign Love et l’anxieux et minimaliste Walk On enrichiront sans conteste notre playlist pour samedi soir festif.

Lorsqu’ils s’éloignent des pistes de danse, le duo nous gratifie de productions electro-rock de haut vol. Already Dead qui tourne déjà depuis quelques semaines en boucle dans nos enceintes en est l’exemple parfait. Une rythmique simple et percutante, des breaks subtils et un gimmick de guitare avec des réminiscences blues font de ce titre déjà un classique. Dans la même veine on retrouve des titres comme le torturé Nobody Like You, Angry Fix, Pay The Tax et Ships Are Coming In.

Otzeki livre un premier effort à la hauteur des promesses perçues ces derniers mois. Nous avons maintenant hâte de pouvoir croiser leurs routes pour une prestation live.

Rémy Poidevin

Artiste : Otzeki
Album : Binary Childhood
Label/Distribution : Universal Music
Date de sortie : 13 avril 2018
Genre : Electro/Rock
Catégorie : Album Rock

Total
1
Shares
Related Posts

DOMINO_E, Domino_e

Wooden Home Records/2012 Un duo garçon-fille délivre un premier album captivant, mélodique, mélancolique et noisy, fait à la…