Logo Sensation Rock

NOEL GALLAGHER’S HIGH FLYING BIRDS, Who Built The Moon ?

L’année 2017 aura sans nuls doutes été placée sous le signe des Gallagher. Après leur implication dans le soutien aux victimes des événements de Manchester, d’inévitables dérapages médias, des tournées européennes, voici venu le temps des nouveaux albums.

Chasing Yesterday, l’album précédent, est à des années-lumières de Who built the moon, et Noel Gallagher veut nous le faire savoir dès le premier titre.

Fort Knox, la chanson d’ouverture de ce nouvel opus, nous plonge directement dans un bain de pop cosmique. Peu de paroles, seulement « Keep holding out ; holding on ; you got to get yourself together », le message est passé. Le beat est limite hip-hop, ce qui ne surprend plus lorsque l’on apprend que Power de Kanye West aurait inspiré Gallagher.

La production est cette fois-ci signée par David Holmes, dont les diverses vies musicales se ressentent ici : U2, Primal Scream, New Order, des références qui viennent naturellement à l’esprit à l’écoute de certains morceaux (It’s a beautiful world aurait tout à fait pu figurer sur un des derniers albums de U2). Il a su apporter des arrangements d’une nouvelle couleur, toujours rock, teinté d’électro, sans que rien ne choque.

Holy Mountain, premier single sorti début octobre, est un excellent choix car il s’agit d’un pont parfait entre l’album précédent et celui-ci.
Les deux réels atouts rock se révèlent au milieu du disque et à la fin : Be careful what you wish for à la basse presque sensuelle, et The man who built the moon, un terrain sur lequel on ne l’attendait pas vraiment, aux riffs perchés comme sur un single des Pixies.

Et puis il y a Dead in the water, une ballade comme seul Noel Gallagher peut les écrire, celle qui fait l’unanimité auprès des fans comme des détracteurs, qui prouve encore une fois qu’il n’est pas qu’un excellent songwriter, mais également que sa voix compte plus que jamais.
Avec Who built the moon, The Chief se libère enfin des fantômes de son passé et livre un album plus complet, plus personnel. Comme on aurait aimé entendre plus tôt.

 

-Noémie

 

 

Artiste : Noel Gallagher’s High Flying Birds

Album :  Who Built the Moon?

Label/Distribution :  Sony Music Labels Inc.

Date de sortie : 24 novembre 2017

Genre : Alternative/Indé/Rock

Catégorie : Album Rock

 

Total
3
Shares
Related Posts