Logo Sensation Rock

Benjamin Booker, Witness

Encensé à la sortie de son premier album, Benjamin BOOKER revient sur le devant de la scène avec Witness, un disque qui constitue comme son nom l’indique, le témoignage de l’artiste sur la situation sociale et raciale aux Etats-Unis.Toujours aussi impliqué politiquement, il nous livre ici sa vision des choses à travers les dix chansons qui composent cet album.

A-t-il réussi l’épreuve tant redoutée du second album? Tentative d’éclaircissement.

A la sortie de sa première galette, Benjamin Booker avait très facilement et rapidement mis tout le monde d’accord. Inconnu du grand public, le succès lui tend très vite les bras grâce à un talent indéniable ; rendant le blues accessible à la plupart des novices. Les stars du genre tombent sous le charme elles aussi ce qui lui permet notamment d’assurer les premières parties de Maître Jack White qui détecte en lui ses qualités. Son mélange de soul, blues, rock’n’roll à l’ancienne saupoudré de moments punk rock a fait souffler un vent de fraîcheur dépoussiérant au passage un genre (le blues) un peu intimiste et considéré comme daté.

Doté d’un talent musical évident, Benjamin Booker n’est pas pour autant dépourvu de talent scriptural, ce Witness est avant tout un disque « à texte », revendicateur et engagé.

Au long des dix morceaux, l’artiste nous propose une réflexion sociale sur le pays de l’oncle Sam en abordant notamment le racisme, la place des afros-américains dans cette société et le climat morose et suspicieux du pays. Des thèmes qui font plus que jamais écho à l’actualité…

Citoyen américain ; l’homme est bien placé pour témoigner de tout cela, le « witness » (le témoin) c’est lui et c’est lui qui s’interroge et nous interpelle sur la conduite à avoir dans de telles conditions.

Côté musique, la rage du premier album à nettement disparue, laissant place à la soul et au gospel, styles qui collent bien à l’idée du questionnement et peut être un peu moins à celui de la rébellion et de la révolte pure et dure. Toujours bien entouré depuis ses débuts, Benjamin Booker bénéficie de l’aide de Shawn Everett (des Alabama Shake) pour les arrangements et de celle de Mavis Staples, chanteuse renommée qui assure d’ailleurs les choeurs sur le titre Witness.

La voix rauque de Benjamin Booker donne du corps à cet album, accompagnant tout aussi bien les morceaux teintés folk tels que Motivation ou Believe ou les morceaux teintés rock tels que Right on you ou Off the ground. En l’occurrence sur cette piste il effectue un retour à ses premières amours avec des riffs sauvages et généreux, Led Zep’ , Kravitz ou même Harper sont sans nul doute des sources d’inspiration tout comme les chants religieux gospels ou les chanteurs soul.

Les influences sont multiples et cela fonctionne. Le mélange des genres n’est pas toujours aisé à réaliser mais cette fois-ci cela marche à merveille. On notera tout de même quelques lourdeurs par moment.

Bien moins incisif et original que le précédent album, Benjamin Booker confirme son talent de musicien et se pose en vrai artiste au sens propre du terme, un artiste qui se questionne et qui mets en musique ses incertitudes.

Le changement de style a toujours ses détracteurs et ses supporters, ici c’est un album musicalement différent, mais paradoxalement dans la droite lignée du premier disque sur le fond.

Le pari est réussi car il a osé nous proposer quelque chose de plus mature et ce, sans le moindre instant, renier ce qui l’a fait connaitre : le talent et la sincérité.

 

  • Charles MAIRE

Artiste : Benjamin Booker

Album : Witness

Label / Distribution : ATO Records

Date de sortie : 02 juin 2017

Genre : soul indie, blues rock

Catégorie : Album rock

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

KASABIAN, Velociraptor !

Columbia/Sony Music/2011 Retour annoncé fracassant des teignes de Leicester. Avec Velociraptor !, la bande menée par Sergio Pizzorno…