Logo Sensation Rock

WARPAINT + POLAR CIRCLES, vendredi 17 mars 2017, Les Docks, Lausanne (CH)

Soirée envoûtante aux Docks ce vendredi 17 mars avec le passage du groupe féminin californien Warpaint, à l’occasion de la tournée européenne de leur dernier album, Heads Up, une production solaire, dansante qui prend des allures hypnotiques sur scène.

C’est à Polar Circle qu’il incombait la tache d’ouvrir en première partie. De l’extérieur, la batterie est mise en relief ; lorsque nous franchissons les portes de la salle – dont le balcon ne sera d’ailleurs pas ouvert pour cette soirée – la scène est déjà occupée par le décor naturel de Warpaint (une flopée de ficus) pendant que le quatuor originaire de Lausanne dégaine un indie rock énergique.
Le temps de monter à l’étage observer l’exposition en cours, constitué de canevas ou de planches au feutre déclinant des thématiques autout de groupes tels que Tinarimen ou Trivium et nous redescendons impatiemment attendre Warpaint.

Il faudra attendre 22h20 avant que le second quatuor, uniquement féminin cette fois-ci, entre sur scène.
Ce sont tout d’abord des effets de fumée puis de vent qui les nimbent ainsi qu’une lumière partagée entre violine et tons bleutés pour un départ très shoegaze. Le chant s’effectue majoritairement à plusieurs voix, comme sur Whiteout, avant que Theresa Wayman ne délaisse la guitare pour se consacrer unqiuement au chant le temps du second morceau.

Chacune occupe l’espace d’une façon qui lui est propre : sur le devant de scène, Theresa Wayman du côté droit, concentrée sur les volumes de son et communiquant avec le public ; Emily Kokal (guitare et chant, du côté gauche), plus réservée, le visage d’abord longtemps orienté vers le sol avant de se détendre.
En arrière-scène, la section rythmique est assurée par Jenny Lee Lindberg à la basse et Stella Mozgawa à la batterie, placées sur deux estrades. Toutes deux ne boudent pas leur plaisir d’être sur scène, on les voit plaisanter entre elles et partager des verres. Impossible de ne pas se focaliser sur Jenny Lee, la soeur de l’actrice Shannyn Sossamon (qui jouait au départ dans le groupe) qui incarne parfaitement l’esprit Warpaint, mélange de groove, de décontraction et de charme.
Avec leur dernier album, Heads Up, ce sont des sons trip-hop et pulsés qui se rajoutent aux effets éthérés initiaux (on pense notamment à She Said), ce qui est patent avec le dernier morceau de la setlist, le single New Song, aux sons éléctroniques, qui enchaînera sur deux rappels : une nouvelle compositions aux basses grondantes et le fameux Keep It Healthy.

 

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :