Logo Sensation Rock

SOHN, Rennen

 

C’est en 2014 que Sohn nous laissait avec Tremors, premier album prometteur d’un artiste aux multiples facettes talentueuses. Après avoir travaillé et produit pour de gros noms tels que Lana Del Rey, Banks ou Khye, le britannique propose son nouvel opus Rennen, sorti sur le label 4AD, où se succèdent dix titres méticuleusement réalisés pour un résultat des plus satisfaisant.

Le point fort de Christopher Taylor, de son véritable nom, se trouve essentiellement dans le fait de composer des mélodies pour la plupart électronico-blues, parfois soul, où il y pose d’une manière remarquable et sans artifices sa voix qui l’est tout autant.

Les deux premiers titres de l’opus en sont d’ailleurs la preuve et constituent une ouverture plutôt encourageante pour la poursuite de l’écoute. Hard Liquor et Conrad se rejoignent en effet sur une musicalité électronique forte et tubesque, mêlée à la voix puissante et exacte du chanteur. Batterie impactante et synthétiseurs à l’appui.

La presque même formation musicale se retrouve sur Falling, mais où la voix, cette fois complètement cristalline, tranche durement avec les rythmes graves et industriels de l’instrumental.

Primary ou Still Waters, en revanche, laissent eux clairement de côté la mélodie, très peu imposante, pour se concentrer presque uniquement sur le vocal, dévoilant une atmosphère planante. Il en est de même pour Rennen, (« courir » en allemand), titre de l’album éponyme, et faisant référence ici aux années passées pour Sohn après la sortie de Tremors. Une balade au piano plutôt saisissante et très bien ficelée.

Les influences et les productions de l’artiste semblent davantage se faire ressentir sur Dead Wrong, Proof et Signal ; minimalistes et rythmés, les trois morceaux rappellent aisément Banks, avec fonds de voix grave et sons électronisants.

Harbour, quant à lui, vient clore l’opus d’une façon tout à fait réussie, en progression constante. Rempli d’une douceur accompagnée d’une voix envoûtante dans les premiers temps, le titre se révèle ultra-rythmé et intense dans ses dernières secondes, au point que l’on en redemande.

 

Sohn nous livre ici, indéniablement, une très belle production qui ne fait que confirmer l’étendue des capacités de l’artiste aussi bien en tant que producteur qu’interprète.

– Juliette BOFFY

Artiste : SOHN
Album : Rennen
Label / Distribution : 4AD
Date de sortie : 13 janvier 2017
Genre : Electronique
Catégorie : Album rock

Total
0
Shares
Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :