Logo Sensation Rock

The Avalanches – Wildflower

16 ans après leur chef d’œuvre et unique album Since I left you, le retour très attendu du mythique collectif australien toujours aussi bricoleurs éclectiques, avec toujours de l’électro, des voix originales et un zeste de nostalgie.

Comment donner suite à un album devenu culte (on le présente comme le meilleur de l’an 2000 avec Kid A de Radiohead) ? Comment ne pas décevoir les fans, après un tel bijou électronique, qui a porté au zénith le sampling (on parle de 3500 samples utilisés dans leur premier album) ou le mash up? Tout simplement en essayant de rivaliser au mieux avec son prédécesseur. Un morceau de 16 secondes introductif où la clameur d’un public semble se réjouir de ce retour, et c’est parti avec Because I’m me, morceau qui rappelle le titre Since I left You, aux accents très jacksoniens et avec beaucoup de fraicheur.  Frankie Sinatra est lui aussi un titre mêlant hip-hop et fanfare bien joyeuse (invitant Danny Brown au micro), avant Subways, titre funky tranquille mais efficace (qui nous ramène lui aussi en 2000) par un mariage harmonieux entre violons et voix aériennes (qu’on retrouve plus loin dans Sunshine) ; les morceaux s’enchainent sans temps mort, on passe d’un genre à un autre (même les morceaux de transition pour passer d’un titre à un autre à l’instar du bien nommé Zap, ou Park Music, sont des titres à part entière) et l’album doit s’écouter d’une traite. If I was a folkstar, incroyable titre pop estival (Toro y Moi y participe) précédant Colours, magnifique morceau psychédélique bien singulier sont là pour témoigner qu’il y en a vraiment pour toutes les oreilles sur cet album, aventureux et festif.

The Noisy Eater repart de plus belle dans un capharnaüm musical teinté à nouveau de hip hop, et par la suite chaque morceau dévoile un peu plus de la personnalité musicale du groupe, s’inspirant des six dernières décennies musicales l’ensemble créant un assemblage de chansons joyeuses et enthousiastes, à l’instar de du titre bien nommé Harmony (où semblent hanter la vois des Beatles autour d’une flûte mystérieuse) ou le joli Kaleidoscope Lovers. Cet album donne l’impression d’écouter un long morceau de près d’une heure, une odyssée gargantuesque se nourrissant de tout, et qui redonne vie à des trésors musicaux oubliés ou égarés, entre atmosphère disco, pop psychédélique et samples de chants d’enfants (les détracteurs n’y verront rien de neuf depuis les seize dernières années).

Un album joyeux et lumineux (on entend sur Saturday night inside you la parole suivante : « and she taught me to relight, relight  and relight again ».  La planète se réchauffe : on en a la confirmation par l’annonce d’ avalanches de bons sons et de musique joyeuse pour tout l’été.

Julien.

Artiste : The Avalanches
Album : Wildflower
Label/Distribution : Modular Astralwerks XL EMI
Date de sortie : 01/07/16
Genre : Rock – Psychédélique – Eléctronique
Catégorie : Album Rock

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

NO DOUBT, Push And Shove

Interscope/Universal/2012 Push And Shove est le sixième album studio d’un groupe qu’on n’attendait plus. No Doubt revient dans…