DECOUVERTE : HØRD

Qui ? Hørd. Un nom d’assaillant oblique. Originaire de Bordeau, Hørd est le projet solo de Sébastien Bassin, qui a déja oeuvré au sein du groupe cold-wave LDLF. Le voici maintenant aux commandes de cette meute de nappes dévastatrices.

Quoi ?Ep #2, un Ep darkwave composé de deux titres et de quatre remix. Speak, incantation funèbre irissée d’une voix masculine chatoyante pour renaître de ses cendres ; Let Them Burn et ses pulsations mid-tempo comme une entrée en scène sous l’ouverture d’un rideau rouge sang. Le remix par Hante sonne plus “dance-floor”, mais un dance-floor sous battement de cils et regards languides. Le remix de Black Bug seraient plutôt de l’ordre de l’oeil écarquillé et névrosé ; AVGVST appuie quant à lui sur la dimension mélodique de Speak tandis que Volcan jour sur la touche, la nuance du fouet, le contraste d’intensité.

Quand ? Hørd a commencé par une release party en compagnie de Fléau et de Black Bug avant d’assurer l’aftershow de l’exposition Gtp Photographer (à Bordeaux, organisé par Permanent Vacation -l’exposition- et par Anywave -les concerts), avec Fléau, AVGVST et Volcan. On peut dire que les quatre projets forment à eux seuls un courant majeur issu de la scène bordelaise mais très loin de se cantonner  à un microcosme ou à un entre-soi. Une sorte de cold-wave repulsée, une darkwave sous anabolisants. Hørd booke actuellement ses dates pour 2016, en Allemagne et dans le nord de la France… A bon entendeur. D’autres titres devraient arriver.

Où ? En coproduction entre les labels Anywave, Stellar Kinematics et Ol’ Dirty Dancin, Ep#2 est disponible depuis le 15 octobre dernier.

-Clémence Mesnier

 Facebook

Souncloud

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :