BORN RUFFIANS, Ruff

Deux ans après Birthmarks, le groupe canadien Born Ruffians sort Ruff, sur les labels Paper Bag et Yep Roc, un disque retour aux sources qui dans l’ensemble fait du bien mais déçoit parfois.

Sur Ruff, on retrouve la patte Born Ruffians, les canadiens sont visiblement en pleine forme, de retour avec des morceaux incisifs et directs, comme Don’t Live Up ou Yawn Tears. Le nouvel opus a d’ailleurs été enregistré à Toronto par Jeff McMurric, un duo gagnant selon Luke Lalonde et mixé par Rusty Santos à New York. Don’t Worry Now, une intermède acoustique, marque une accalmie dans cette décharge d’énergie. L’intense Stupid Dreams, avec ses guitares new-wave est la réelle pépite et surprise de Ruff, même si Fuck Feelings, est une très belle ballade ironique.

Le groupe originaire de l’Ontario déballe des morceaux explosifs et colorés qui nous donne l’envie frénétique de se déhancher ou encore de chanter en coeur avec Luke Lalonde, le chanteur. Leur univers si particulier plait ou déplait, mais ne laisse jamais de marbre.

Cependant, le problème avec Ruff, c’est qu’on se lasse et oublie vite, il n’y a pas vraiment de prise de risque sur l’album. La réalisation et les arrangements du disque n’aident pas au résultat, pourtant le songwriting de Lalonde est original et très bien ficelé, c’est dommage.

Au final, Ruff est un opus en demi-teinte, on se réjouit d’entendre de nouveau les Born Ruffians, on pourrait d’ailleurs jouer en boucle quelques aventureux titres pop ébouriffantes, mais on se lasse vite de certaines sonorités qui sentent un peu le réchauffé.

Artiste : Born Ruffians
Album : Ruff
Label/Distribution : Paper Bag Records
Date de sortie : 02/10/2015
Genre : Alternative, Rock
Catégorie : Album Rock

Total
0
Shares
Related Posts
Lire

CALI, Vernet-Les-Bains

ALVA/Wagram/2012 Après les engagements politiques foireux (L’espoir) et après avoir fait la truite en scandant son admiration pour…
%d blogueurs aiment cette page :