Logo Sensation Rock

LANA DEL REY, Honeymoon

La sirène californienne sort son cinquième album studio en ce mois de septembre, seulement un an et trois mois après Ultraviolence. Le clip High by the beach, sorti le 13 août donne le ton de l’album : contrôle, romantisme assumé et maturité.

​Six mois pile après la sortie d’Ultraviolence, Lana Del Rey annonçait dans le magazine Galore qu’elle travaillait déjà sur un nouvel opus, au-delà de ses collaborations sur des bandes originales avec des titres pour Tim Burton (Big eyes), Baz Luhrmann (Gatsby le Magnifique), pour les plus connues. Des rumeurs ont circulé, comme souvent, parant la belle d’encore plus de mystères qu’on ne lui en prête déjà. L’album s’est construit presque sous nos yeux, lentement mais sûrement, Lana distillant les informations au compte-goutte, maîtrisant son image et la communication comme jamais auparavant. Le clip de High by the Beach, sorti le 13 Août, a fait beaucoup de bruit : on y voit la chanteuse descendre à coup de fusil un hélicoptère de paparazzi. Si le message du clip est on ne peut plus limpide et véhément, on ne peut s’empêcher de penser que la chanson devrait rapidement être le titre phare de l’album. Après un passage par des sonorités plus rock/ folk et une ambiance plus agressive sur le dernier album, la chanteuse revient ici aux mélodies qui ont fait son succès et forgé son image : ballades hollywoodiennes et enchanteresses, rythmes jazz et hip-hop, pop brûlante et vaporeuse à la fois. Salvatore, aux sons rétro à tendance italienne, est l’exception de l’album, au même titre que Brooklyn Baby l’était sur Ultraviolence, où le beau côtoie l’inquiétant, où le temps n’a pas lieu d’être. L’artiste propose également, en quatorzième et dernière piste une sublime reprise et réinterprétation de Don’t Let Me Be Misunderstood, monument musical érigé par Nina Simone qui prend ici un tout nouveau sens, emprunt de douleur et d’amour. Les références artistiques sont toujours aussi nombreuses dans les paroles, on voit ainsi apparaître Bowie au détour d’une phrase ( « Ground control to Major Tom ») dans Terrence Loves You sur des notes voluptueuses et mélancoliques de piano, saxophone et guitares sourdes.
Ce qui ressort du tout, c’est cette maîtrise de l’instant presque physique, comme une envie viscérale de le suspendre et de pouvoir le poursuivre quand on le décide. Et de recommencer.

 

https://m.youtube.com/watch?v=nTd98IM6J00

Artiste : Lana Del Rey

Album : Honeymoon

Label/Distribution : Polydor

Date de sortie : 18/09/2015

Genre : pop

Catégorie : Album Rock

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

CULTS, Cults

In The Name Of/Columbia/Sony/2011 Première signature du label créé par Lily Allen, un duo New-Yorkais de choc délivre…