Logo Sensation Rock

THE ARCS, Yours, Dreamily

Dan Auerbach, l’ultra connu leader des Black Keys, nous revient aujourd’hui, sans son fidèle compagnon Patrick Carney, avec un nouvel opus, Yours, Dreamily. Mais, sans s’y méprendre, celui-ci n’apparaît ni comme un projet solo, ni comme une infidélité à son groupe initial.

Enregistré entre Nashville, Los Angeles et New-York, l’album semble bien être une nouvelle expérience musicale pour son investigateur, sous des allures bien plus soul & blues que ce à quoi il a pu nous habituer avec le duo. Parmi 75 titres enregistrés au total, Auerbach et ses musiciens en retiennent finalement 14, les produisent, s’auto-financent et forment alors l’audacieux projet The Arcs.

S’inspirant alors de l’ambiance rock des années 70, tout en mêlant une nouvelle soul new-yorkaise pleinement identifiable à l’album, Dan fait appel à la crème de la crème pour mettre au point son ambition ; Leon Michels, Richard Swift, Nick Movshon, Homer Steinweiss ou encore Kenny Vaughan. Rien que ça. Ces derniers, rappelons-le, ayant oeuvré respectivement pour les Antibalas, The Shins, les Dap Kings, Amy Whinehouse, et j’en passe. Quoiqu’il en soit, de sacrés pointures. On peut cependant rappeler qu’Auerbach avait déjà expérimenté la soul new-yorkaise avec les Black Keys, au travers de titres comme Too Afraid To Love, de 2010, tiré de l’album Brothers.

Pour commencer, Once We Begin, courte introduction, est rapidement suivi d’Outta My Mind, premier single efficace de l’album et rappelant sans aucun doute la patte des Black Keys.

S’avance ensuite Put a Flower in Your Pocket, qui s’apparente à une douce balade soul aux teintes psychédéliques, chose que l’on retrouve d’ailleurs dans un certain nombre de titres, à l’image de Everything You Do (You Do For You), Chains Of Love (sans oublier de mentionner les choeurs de Mariachi Flor De Toloache, embellissant à merveille le morceau), Rosie (Ooh La La), ou encore Cold Companion. A cette soul indéniablement présente dans la globalité de l’album, s’ajoute dans quelques titres, à l’image de Stay In My Corner, une sonorité jazz purement assumée rappelant forcément les légendes de Stax et Motown.

Mais la trame de Yours, Dreamily ne se constitue pas uniquement de la nouvelle soul new-yorkaise, et laisse place, inévitablement, aux riffs de guitare saturés habituels entendus, sans grosse surprise, chez les Black Keys, à l’image du titre The Arc, ou encore Outta My Mind.

Le projet quelque peu osé de The Arcs est donc finalement bien ficelé. Les plus fidèles aux Black Keys ne risqueront pas d’être dépaysés, avec des titres faisant indéniablement écho au duo. L’originalité de cet opus réside finalement, et agréablement, dans la touche soul and blues omniprésente amenée par Auerbach et la maîtrise incontestable de ses musiciens.

-Juliette Boffy

 

Artiste : The Arcs
Album :  Yours, Dreamily
Label/Distribution : Nonsuch Records
Date de sortie : 04/09/2015
Genre : Rock
Catégorie : Album Rock

Total
0
Shares
Related Posts

LOW, C’mon

Sub Pop/PIAS/2011 A l’instar de la pochette, Low injecte de la lumière dans sa musique. De Duluth, Minnesota,…