Logo Sensation Rock

LIGHTSHIPS, Electric Cables

Geographic/Domino Records/2012

Derrière Lightships se cache Gerard Love, chanteur et bassite de Teenage Fanclub. Aidé de membres de ses mêmes Teenage Fanclub et de Belle & Sebastian, il dévoile son nouveau projet, séduisant et onirique. D’aucuns qualifieraient la musique de Lightships de gentille, mais on a plutôt à faire un album pop ambiant, proche parfois d’une musique de film, aux arrangements judicieux et parfois plânants. Ainsi, Electric Cables s’écoute avec le casque bien vissé sur les oreilles, bien confortablement affalé dans son fauteuil fétiche. Et les premières notes de Two Lines nous emportent, avec ses synthés un brin psychédéliques. Muddy Rivers est une excellente pop song très 70’s, ambiance également présente dans Sweetness In Her Spark. Electric Cables est un album léger, qui renferment des arrangements variés et savamment dosés (flûte sur Every Blossom et sur la cotonneuse Girasol et plus loin sur Photosynthesis, un glokenspiel sur The Warmth Of The Sun). On sent comme toujours un quelque chose des Beatles, comme dans l’effervescence de Silver And Gold. Stretching Out est une pop song des plus simples, très emballantes. Avec Electric Cables, Lightships offre sans aucun doute un des albums les moins prétentieux de l’année, qui derrière sa simplicité apparente offre une très grande réussite de pop ambiant, qui devient l’anxiolytique idéale après une rude journée de labeurs.

Total
0
Shares
Related Posts

PIGEON JOHN, Dragon Slayer

Elektriks Collection/Discograph/2011 Nouvel artiste produit par Hervé Salters alias General Elektriks, Pigeon John présente son dernier album.Auteur d’une…
%d blogueurs aiment cette page :