Logo Sensation Rock

LONELADY, Hinterland

LoneLady a pour campement de base Manchester, pour équipement un goût de l’art très prononcé et pour argument une signature chez Warp Records, le label d’Aphex Twin et autres génies de l’expérimentation. 

Julie Campbell a travaillé seule, toutes les dimensions de cet album, le deuxième après Nerve Up. Sur fond de boîte à rythme, elle décline des arrangements qui pourraient se regrouper sous la désignation d’indus-pop. LoneLady vient de Manchester, ville d’acier qui se reflète dans le choix des titres de ses chansons (Silvering ; Red Scrap). Pourtant, son album n’a pas le goût des ruines, il s’agit plutôt de danser sur les décombres en patinant ses références post-punk (elle adule Gang Of Four et Section 25 ; n’oublions pas qu’on parle du “son de Manchester”, berceau du label Factory Records) d’un groove étourdissant. Groove It Up est un tube funk qui penche vers le disco et s’agrémente de cordes bien placées sur la fin (Julie est aussi guitariste). Cheveux roux courts, musique synthétique : la comparaison avec LaRoux semblerait appropriée mais LoneLady se rapproche plus de StVincent ou de Cabaret Voltaire. Elle serait une LaRoux qui aurait bien tourné. Hinterland a été enregistré chez Sly Stone (l’un des pères fondateurs de la musique funk) ; l’art de savoir s’entourer autour d’une ligne musicale à mettre en œuvre. LoneLady, c’est donc l’art de rester fidèle à chacun de ses goûts et de parvenir à les enchevêtrer sans leur faire perdre de leur superbe. Vous pourrez à partir de maintenant dire que vous avez écoutez du funk post-punk.

-Clémence Mesnier

 

Artiste : LoneLady

Album :  Hinterland

Label/distribution : Warp Records

Date de sortie : 23/03/2015

Genre : funk post-punk

Catégorie : Album rock

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :