Logo Sensation Rock

DANKO JONES, Fire Music

La formation canadienne qui nous avait dernièrement régalé avec Rock’n’Roll is Black and Blue, un sixième album hard rock et sulfureux, revient cette fois-ci avec un disque électrique et on ne peut plus rentre dedans, Fire Music. Aux commandes, le producteur Eric Ratz, qui avait déjà croisé le chemin de Danko Jones seize ans auparavant pour l’album My Love Is Bold.

Comme le veut la tradition depuis 1996 chez Danko Jones : nouvel album, nouveau batteur. Donc septième album, septième batteur, et c’est au jeune Rich Knox de prendre la relève derrière les fûts aux côtés de John « J.C » Calabrese et Danko Jones pour un nouvel album riche en fibre et en vitamine C, un véritable coup de pied aux fesses pour bien commencer sa journée. Ce qu’on remarque au premier abord avec Fire Music, c’est son agressivité, l’album est bien plus percutant que ses six prédécesseurs. Tout va plus vite, il va falloir suivre ! On retrouve la touche destructrice des premiers albums, ainsi qu’un coté moins hard rock, qui était pourtant bien présent sur Rock’n’Roll is Black and Blue ou Below The Belt. Il en est fini des petites mélodies gentillettes ou des riffs hard rock accrocheurs. Avec cet album le groupe gagne en rage et en puissance, arborant des sonorités clairement plus punk que sur les deux derniers albums. Musicalement, on constate que la guitare est beaucoup plus présente par rapport aux derniers albums. Wild Woman ouvre la marche en beauté, avec un sujet de prédilection qui jalonne ce nouvel opus: les femmes. Le morceau est incisif, à l’image de l’ensemble de l’album, et on y retrouve un style brutal propre au groupe. Les morceaux s’enchaînent avec, à chaque fois, une surenchère d’énergie et de puissance, portés par Danko, le leader survolté de la bande. Gonna Be A Fight Tonight est le véritable tube de Fire Music. Les Canadiens de Danko Jones envoient la sauce comme il se doit, sans y aller par quatre chemins. Les riffs et les choeurs sont massifs et collent parfaitement au thème de la chanson. Le morceau a d’ailleurs été sélectionné pour être le générique d’une célèbre émission de catch, le Royal Rumble de la WWE, et ça nous met directement dans l’ambiance. Le trio envoie des « Hey ! Hey ! » à l’unisson, comme on peut en retrouver partout dans l’album avec par exemple The Twisting Knife , Body Bags ,  She Ain’t Coming Home où les choeurs sont scandés, appuyés par des riffs simples mais efficaces, exécutés à la vitesse de la lumière et apportant ainsi une vraie touche punk.

 

Artiste : Danko Jones

Album : Fire Music

Label/distribution : Starlite Rec/Naive

Date de sortie : 9 février 2015

Genre : Blues, Punk et Hard rock

Catégorie : Album rock

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :