Logo Sensation Rock

BELLE AND SEBASTIAN, Girls In Peacetime Want To Dance

Le neuvième album du groupe écossais a été enregistré aux Etats-Unis. Pas au Texas, mais en Géorgie. A Atlanta. Dans ce disque, il est question de guerre et de disco. Yep, yep, yep.

Disons le tout net, l’annonce d’une incursion dans le monde de la dance music nous avait fait froid dans le dos, surtout de la part d’un groupe plutôt ancré dans la tradition indie pop. Certes, si l’on regarde dans le rétro, on s’aperçoit que Belle And Sebastian a déjà cherché à nous faire remuer (l’album The Life Pursuit paru en 2005, par exemple). Et dans le topo qu’on trouve sur le site de Matador, le nouveau label de Belle And Sebastian, on lit que le groupe a beaucoup écouté la techno de Detroit, Giorgio Moroder…
Bref, tout ceci étant intégré, il faut à présent se pencher sur le disque. Girls In Peacetime Want To Dance succède à Write About Love, album en demi-teinte sorti en 2010 et moyennement inspiré. Entre-temps, le chanteur et éminence grise de B. & S., Stuart Murdoch, signait l’an passé la B.O. de son propre film, un projet de longue date, God Help The Girl.
Fans de la première heure, mélomanes retors à la musique dansante quelle qu’elle soit, ne vous en faîtes donc pas, GIPWTD s’adresse aussi à vous. Oui, car Stuart Murdoch a concocté pour le coup de jolis morceaux de pop, dans la pure tradition “belle et sébastienne”. A Politicians Silence et ses cordes typiques, Nobody’s Empire et son gimmick de clavier, la terribly british et efficace Allie. Prenez aussi The Everlasting Muse, délicieusement exotique qui en moins de six minutes passe d’une bossa (que ne renieraient pas Kings Of Convenience) à une sorte de ritournelle à chanter sur le pont du bateau.
Mais, car oui, il y a un mais…Il y a ces quelques passages fort délicats dans ce nouveau recueil, à savoir la poignée de titres discoïdes, “madonnesques” diront certains. Courage à ceux qui auront envie de se farcir les pénibles nappes de synthés de Play For Today, sorties d’un rêve où le groupe ABBA bénit Stuart Murdoch. Le mieux, c’est de prendre ces chansons  à la rigolade, les jouer lors de soirées déguisées dont les thèmes seraient “le kitsch”, ” le disco” ou “les années 80” (Two Birds, Enter Sylvia Plath, A Party Line, The Power Of Three).
Finalement, on ne va pas trop accabler Stuart Murdoch et ses complices pour avoir voulu ici se renouveler, glissant entre deux ou trois jolies popsongs dont ils ont le secret, une série de chansons pour boule à facettes…Cette fois-ci, ils n’ont pas été pérave, non, mais un peu just

Artiste : Belle And Sebastian

Titre : Girls In Peacetime Want To Dance

Label/distribution : Matador Records/Wagram

Date de sortie : janvier 2015

Genre : indie pop

Catégorie : album rock

Total
0
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :