Logo Sensation Rock

LIVE REPORT: MOODOÏD, La Poudrière, Belfort (90), Vendredi 21 Novembre 2014

Depuis 2013, on rêvait de voir Moodoïd sur scène. Il aura fallu prendre son mal en patience pour que ce rêve se réalise, et cela avec un bonus en prime !
Après une rencontre très instructive et passionnante avec Pablo Padovani, génie du Monde Moö, nous sommes allés redécouvrir le monde d’Aquaserge qui ouvrait la fête. Il est difficile de parler de leur musique qu’ils décrivent comme « anti jazz-rock ». En tout cas, ce groupe fait un très bon boulot ! Cinq musiciens qui nous ont joué de la musique, que l’on pourrait nommer “improvisations-préparées”. Ce fut trois-quarts d’heure de fuzz, d’harmonies déstructurées et de transe ! De longs morceaux comme on les aime : A L’Amitié ou Serge Singe, qui nous ont labouré le cerveau. En passant aussi par le superbe titre gainsbourien (qui ne leur ressemble pas) Tout Arrive. Il aura fallu changer les paroles car jugées grivoises (« Toute la nuit en toi, très loin, très loin ») par le groupe, des enfants étant dans la salle. Pour finir en beauté, Aquaserge convient leur compère de Moodoïd afin d’interpréter Cloclo, la cerise sur le gâteau ! Un grand big up pour le groupe toulousain et surtout pour leur batteuse Lucie Antunes !
Après le rituel de la cigarette, le deuxième grand instant de la soirée est monté sur scène : Moodoïd ! Fardé de maquillage, de robes et de vestes pailletées, le groupe nous a menés au cœur du Monde Moö avec le planant Je Suis La Montagne ! Autant dire que l’ambiance était à la fête. Nous avons été invités au Bongo Bongo Club pour danser et se faire des bisous : Heavy Metal Be Pop 2. Ce Monde Moö a fait de nous de la guimauve qui danse. Il était même presque impossible de ne pas se déhancher car happés par le pouvoir Moö ! Autant dire que Pablo Padovani et ses filles savent faire le show. Nous avons eu droit à une séance de blagues : armé d’un fer à repasser réfléchissant la lumière, les hommes étaient sommés de faire la vaisselle ou de repasser le linge ! Trêve de plaisanterie, l’incroyable ne s’était pas encore produit. On a pris des chemins de traverse, longue fresque hantée par des génies et un labyrinthe, pour atteindre la lune. Cette ode psychédélique est l’un des gros coups de cœur du concert, difficile d’expliquer pourquoi. Malheureusement, tout voyage a une fin, mais quelle fin, une fin de folie pure, accompagnée cette fois par Aquaserge. La mélodie nous collait à la bouche : « Je t’aime de folie pure … ». On nous a même invités à danser sur scène avec le groupe ! Rarement, nous avons ressenti une ambiance si folle, des bonbons pleuvaient – vrai – où tous les tracas passaient à la trappe, une ambiance salvatrice. Les dernières notes du concert laissent le public en transe, nous en voulions encore ! En veux-tu, en voilà, le temps d’une dernière chanson en rappel.
On sort de la salle, un grand sourire aux lèvres, prêts à affronter le monde. Ce voyage musical fût extraordinaire, transcendant ! Merci à eux : Moodoïd et Aquaserge !

– Thomas.
Photo : Cathy Molle

Total
0
Shares
1 comment

Comments are closed.

Autres publications
%d blogueurs aiment cette page :